Comment puis-je traiter l’infertilité secondaire ?

Chaque année, des milliers de couples sont touchés par l’infertilité secondaire. Vous et votre partenaire pouvez être l’un d’entre eux. Vous n’avez peut-être éprouvé aucune difficulté à concevoir un premier ou un deuxième enfant, mais vous n’arrivez pas à tomber enceinte à nouveau.

Il y a une idée fausse commune que l’infertilité secondaire n’est pas si difficile si vous avez déjà un enfant. Mais le sentiment d’agonie et le désir d’un deuxième enfant – ne sont pas assez facile.

Qu’est-ce que l’infertilité secondaire ?

L’infertilité secondaire est l’impossibilité de concevoir naturellement de nouveau alors qu’une ou plusieurs grossesses antérieures ont abouti à la naissance d’un enfant.

La maladie est diagnostiquée si une femme de moins de 35 ans tente sans succès de tomber enceinte depuis un an, ou si une femme de plus de 35 ans n’arrive pas à tomber enceinte après avoir essayé pendant six mois. L’infertilité secondaire touche 30% des cas d’infertilité.

Quelle est la différence entre l’infertilité primaire et secondaire ?

  • L’infertilité primaire est l’incapacité d’un couple à avoir un 1er enfant après avoir essayé pendant un an sans contraception.
  • L’infertilité secondaire désigne la difficulté d’un couple à avoir un autre enfant alors qu’ils en ont déjà conçu un ou ont déjà eu un avortement

Les causes de l’infertilité secondaire

L’infertilité secondaire peut être le résultat des mêmes conditions qui provoquent l’infertilité primaire chez les femmes et les hommes.

 

Infertilité féminine

L’infertilité féminine peut être causée par :

Mauvaise qualité des ovocytes

L’une des principales causes de l’infertilité est la mauvaise qualité des ovocytes. Peu importe si une femme a conçu dans le passé, la quantité et la qualité des ovocytes diminuent avec l’âge. La fertilité des femmes diminue dès 30 ans. Il y a une grande différence si vous avez conçu votre premier enfant au début de la trentaine et réessayez à la fin de la trentaine ou au début de la quarantaine. Bien que vous puissiez vous sentir physiquement la même personne, vos ovaires ont beaucoup changé pendant cette période. Vos chances de tomber enceinte avec vos propres ovocytes ont considérablement diminué en raison de la baisse de leur qualité.

La diminution de la réserve ovarienne 

La réserve ovarienne est le potentiel reproducteur de vos ovaires pour produire des ovocytes chaque mois. Les niveaux de réserve ovarienne sont les plus élevés chez les jeunes femmes. Une diminution de la réserve ovarienne ou un faible approvisionnement en ovocytes signifie que le nombre d’ovocytes dans vos ovaires devient très faible. Le vieillissement est la principale cause de diminution de la réserve ovarienne. Ici, à la clinique euroCARE IVF à Chypre du Nord, nous mesurons la réserve ovarienne d’une femme à l’aide de tests hormonaux et d’une échographie.

Troubles de l’ovulation

Le trouble de l’ovulation est une perturbation menstruelle qui peut entraîner une perte d’ovulation peu fréquente. On estime que 25% des couples ont des difficultés à concevoir en raison d’un trouble de l’ovulation. Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est dû à un dérèglement hormonal d’origine ovarien et/ou centrale (au niveau du cerveau). Il entraîne une production excessive d’androgènes. En conséquence, vous pouvez avoir des périodes menstruelles prolongées, irrégulières ou inexistantes. De plus, si vous avez pris du poids après votre première grossesse, il peut être difficile de concevoir une deuxième fois. La prise excessive de poids  augmente les niveaux de leptine, une hormone produite dans les tissus adipeux. Cela peut perturber votre équilibre hormonal et entraîner une dysfonction ovarienne.

Les anomalies congénitales

Les anomalies congénitales, y compris une absence ou une forme inhabituelle de l’utérus, rendent impossible la conception naturelle et la grossesse. L’adhésion pelvienne ou le tissu cicatriciel, qui peut être le résultat de l’endométriose, d’une intervention chirurgicale ou d’une infection antérieure, peut affecter le bon fonctionnement de l’utérus, y compris la libération des ovocytes, la fécondation et l’implantation. Les polypes, les fibromes et les cicatrices sont un autre facteur qui peut empêcher l’implantation de l’embryons.

Les anomalies tubaires

Les trompes de Fallope permettent la rencontre du spermatozoïde et de l’ovocyte. Les troubles des trompes de Fallope conduisent à l’incapacité de concevoir. Un blocage dans les trompes peut être causé par une intervention chirurgicale antérieure, une infection pelvienne ou une endométriose.

Infertilité masculine

Problèmes de sperme

De nombreux facteurs peuvent contribuer à l’infertilité masculine. Des anomalies dans la morphologie, la motilité et le nombre des spermatozoïdes peuvent affecter la qualité et la quantité des spermatozoïdes. Des anomalies structurelles de l’appareil reproducteur peuvent bloquer l’écoulement des spermatozoïdes. Les problèmes avec la production de sperme inhibent le processus de formation de sperme.

Tests d’infertilité secondaire

Les tests d’infertilité secondaire sont les mêmes que les tests d’infertilité primaire. Vous et votre partenaire devez subir des tests de fertilité.

Test d’infertilité féminine

La fertilité féminine est évaluée par des analyses de sang et des échographies. Les tests hormonales incluent ce qui suit :

  • Anti Hormone Müllérienne (AMH) est un bon indicateur de votre réserve ovarienne. Un niveau d’AMH élevé indique une bonne alimentation en ovocytes.
  • Hormone de stimulation folliculaire (FSH). Un niveau élevé de FSH est associé à une diminution de la réserve ovarienne et à une mauvaise fertilité.
  • Estradiol (E2). L’œstradiol est une hormone sécrétée par les follicules ovariens et utilisée pour mesurer votre réserve ovarienne.
  • L’hormone de stimulation thyroïdienne (TSH) est utilisée pour détecter les problèmes avec votre glande thyroïde. Si le niveau de TSH est supérieur à 2,5, un médicament approprié sera prescrit pour abaisser les niveaux d’hormones.
  • La prolactine est une autre hormone responsable de la production d’ovocytes et de la préparation de l’utérus pour l’implantation. Même des niveaux légèrement élevés de prolactine peuvent interférer avec la capacité des embryons à se fixer à la muqueuse utérine.
  • Le comptage des follicules antraux  est effectué avant votre traitement à Chypre pour déterminer le nombre de follicules (ovocytes) dans vos ovaires. Le scan vérifie également toute anomalie de l’utérus pouvant entraîner l’échec de l’implantation et un traitement infructueux.
  • Des tests supplémentaires pour le VIH, HBsAg et anti-VHC peuvent être requis avant votre traitement de fertilité à Chypre.

Test d’infertilité masculine

Analyse de sperme

L’analyse de sperme est un test de fertilité qui mesure le nombre de spermatozoïdes du partenaire masculin. Le test détermine la quantité et la qualité du sperme et il est effectué lorsque notre spécialiste de la fertilité de Chypre du Nord soupçonne que votre partenaire pourrait avoir un problème de fertilité. D’autres tests de fertilité masculine peuvent être nécessaires avant votre arrivée à Chypre et celle de votre partenaire.

Traitement de l’infertilité secondaire

Selon les résultats de vos tests, le docteur spécialiste vous  recommande quelques options de traitement, y compris l’insémination intra-utérine, la FIV, le don de sperme ou le don d’ovocytes.

  • L’insémination intra-utérine (IIU) Chypre est un traitement de fertilité qui consiste à placer le sperme dans l’utérus de la femme afin de réaliser une grossesse. L’échantillon de sperme est préparé à l’avance dans notre laboratoire. L’injection de plusieurs spermse dans l’utérus améliore les chances de fécondation de l’ovule.
  • La FIV (fécondation in vitro) Chypre est une autre technique de reproduction assistée qui suit plusieurs étapes, notamment la stimulation ovarienne, la ponction des ovocytes et des spermatozoïdes, la fécondation et le transfert d’embryons. La fécondation des ovocytes est réalisée via l’ICSI Chypre dans notre laboratoire.
  • Don de sperme Chypre est envisagée dans les cas où le partenaire masculin a des problèmes de sperme qui peuvent affecter la capacité de la femme à concevoir. Le don de sperme est une pratique qui permet à un homme de donner son sperme à des individus et à des couples pour les aider à devenir parents.
  • Le don d’ovocytes Chypre est une option lorsqu’une femme ne peut pas concevoir avec ses propres ovocytes. Dans ce cas, les ovocytes de la donneuse sont combinés avec le sperme du père (ou du donneur) dans notre laboratoire afin de produire des embryons. Les embryons résultants sont cultivés, classés et sélectionnés pour le transfert. Le don d’ovocytes est généralement recommandé pour les femmes plus âgées, les femmes souffrantes d’insuffisance ovarienne ou les femmes avec des fausses couches à répétition ou échecs répétés en fécondation in vitro .

FIV pour l’infertilité secondaire

La FIV à Chypre est recommandée lorsque vous ou votre partenaire souffrez d’infertilité et après avoir essayé d’autres traitements alternatifs sans réussir d’avoir un enfant.

Le processus de FIV comprend plusieurs étapes, notamment :

  • La Stimulation ovarienne. Pendant environ 8 jours, vous prendrez des médicaments de fertilité pour stimuler vos ovaires à développer plusieurs ovocytes pour la fécondation. Vous devez également prendre des médicaments supplémentaires pour éliminer votre ovulation naturelle. Une fois la stimulation ovarienne terminée, vous arriverez à notre clinique à Chypre, où vous pourrez continuer votre traitement de FIV.
  • Développement des ovocytes. Ici à Chypre, vous devrez subir des tests sanguins et des échographies pour vérifier le développement de vos ovocytes. Cela permet à notre médecin de fertilité de surveiller vos ovaires et de suivre la croissance de vos ovocytes.
  • Injection d’hCG. Lorsque les follicules sont prêts, vous recevrez une injection d’hCG, également connue sous le nom de « déclencheur » pour stimuler la maturation finale de vos ovocytes. 34 à 36 heures après l’injection, vos ovocytes seront récupérés par aspiration guidée par échographie.
  • Ponction des ovocytes. Notre médecin de fertilité vous met sous anesthésie et insérera une sonde à ultrasons pour visualiser les follicules. Une fine aiguille est ensuite insérée dans le vagin pour aspirer les ovocytes des follicules dans les ovaires. Il s’agit d’une procédure indolore qui prend environ 15 minutes.
  • ICSI (Injection intracytoplasmique de spermatozoïdes). Notre embryologiste examinera vos ovocytes avant de les combiner avec le sperme de votre partenaire. Les ovocytes de bonne qualité sont fécondés avec le sperme dans notre laboratoire. Avec l’ ICSI, un seul sperme est injecté directement dans chaque ovocyte collecté.
  • Classement et sélection des embryons. L’embryologiste classe les embryons en fonction de leur qualité. Les embryons les plus viables sont sélectionnés et transférés avec un cathéter dans votre utérus le jour 3 ou le jour 5 après le prélèvement des ovules. Des embryons supplémentaires peuvent être congelés pour les futurs cycles de FIV.
  • Grossesse. 12 jours après le transfert d’embryons, vous devrez faire un test bêta hCG pour confirmer votre grossesse

Taux de réussite de la FIV d’infertilité secondaire

La bonne nouvelle est que les femmes qui ont déjà eu un enfant ont plus de chances de réussir les traitements de fertilité et de retomber enceintes. Dans les cas où la femme ne peut pas concevoir avec ses propres ovocytes, elle peut utiliser des ovocytes de donneurs sains dans le cadre de notre programme de don d’ovocytes.

Le taux de réussite moyen de la FIV avec ses propres ovules varie entre 65 et 75 pour cent pour les femmes de moins de 35 ans et entre 35 et 51 pour cent pour les femmes de plus de 35 ans. FIV avec les ovules de donneur Chypre a des taux de réussite légèrement plus élevés, qui peuvent atteindre 80 pour cent. pour les femmes de moins de 35 ans – et pour les femmes de plus de 35 ans, le taux de grossesse est de 70%.

Discutez de vos options

De nombreux couples ont trop peur, sont humiliés ou dépassés pour poser les questions les plus importantes liées à l’infertilité secondaire. Le personnel d’euroCARE IVF est là pour vous aider. Quelles que soient les questions que vous vous posez, nous voulons que vous vous posiez car notre médecin spécialiste de la fertilité l’a probablement déjà entendu et vous n’êtes pas seul dans ce domaine.

Que vous commenciez votre voyage de fertilité ou que vous soyez sur ce chemin depuis un certain temps, nous sommes là pour vous. Si vous avez des questions sur les traitements de fertilité ou simplement des questions générales sur l’infertilité, nous sommes là pour vous aider. N’hésitez pas à nous contacter et n’oubliez pas, vous n’êtes jamais seul !

Cliquez ici pour prendre un rendez-vous avec nos coordonnatrices