Grossesse après la chimiothérapie : quelles sont vos options

La grossesse après la chimiothérapie est possible et sans danger pour la mère et le bébé. Cependant, certaines femmes peuvent être invitées à attendre un certain temps avant d’essayer de tomber enceinte. Nous savons qu’avoir une famille est important.

Et nous comprenons que vous pourriez vous demander si vous pourrez avoir des enfants après avoir subi un traitement contre le cancer. Si vous souhaitez devenir parent, découvrir vos options pour préserver votre fertilité avant le traitement afin de fonder ou d’agrandir votre famille au futur. N’oubliez pas qu’il existe toujours des solutions. Nous vous dédions ce blog, pour répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir sur votre fertilité avant et après la chimiothérapie.

Comment le cancer affecte-t-il la fertilité

Le cancer lui-même peut réduire la fertilité si les organes reproducteurs, tels que les testicules, sont affectés. Dans d’autres cas, l’infertilité peut être indirecte, le résultat de la chimiothérapie ou la radiothérapie.

La chimiothérapie est un traitement du cancer qui détruit la division cellulaire dans tout le corps. La radiothérapie, d’autre part, se concentre sur la destruction des cellules uniquement dans des zones spécifiques. Ces traitements contre le cancer peuvent conduire à l’infertilité si la zone cible est le cerveau (zones qui contrôlent la production d’hormones). La radiothérapie, y compris la zone pelvienne du corps, peut également provoquer puisqu’elle endommage les organes reproducteurs. Parfois, les patients cancéreux subissent une intervention chirurgicale où une partie ou la totalité des organes reproducteurs sont retirés.

La chimiothérapie peut-elle vous rendre stérile

Certains traitements contre le cancer peuvent réduire la fertilité, d’autres non. Les chances de grossesse après une chimiothérapie seront déterminées par trois facteurs : l’âge, la posologie des médicaments anticancéreux et le type de traitement. Certaines personnes peuvent souffrir d’infertilité temporaire tandis que d’autres peuvent devenir définitivement stériles. Quel que soit le résultat, une consultation avec un spécialiste de la fertilité peut aider à surmonter le problème de l’infertilité induite par le traitement.

Des changements dans votre fertilité peuvent survenir pendant et après le traitement du cancer. Les symptômes possibles de l’infertilité induite par le traitement sont les suivants:

  • Ménopause précoce ou prématurée (ménopause avant 40/45 ans)
  • Problèmes de fertilité chez les hommes et les femmes
  • Dommages ou lésions dans le matériel génétique (ADN) du fœtus

Qu’est-ce que l’infertilité

L’infertilité fait référence à l’incapacité de tomber enceinte après un an d’essayer de concevoir naturellement. Les femmes reçoivent un diagnostic d’infertilité si :

  • Elles sont incapables de produire des ovocytes de bonne qualité
  • Elles ont des organes reproducteurs endommagés qui empêchent la fécondation des ovocytes
  • Elles ne peuvent pas concevoir en raison d’un échec d’implantation

Médicaments de chimiothérapie qui augmentent le risque de stérilité

Certains médicaments de chimiothérapie peuvent vous exposer au risque de perdre votre fertilité. Ces médicaments sont puissants et peuvent endommager les ovocytes de la femme. La mesure dans laquelle cela se produira dépend de l’âge de la femme et des types de médicaments que vous recevez. Avant de commencer la chimiothérapie, vous devriez parler à votre médecin du type et de la posologie des médicaments que vous recevrez et des effets possibles que ceux-ci auront sur votre fertilité.

Chimiothérapie et fertilité chez les hommes

La chimiothérapie et certains médicaments anticancéreux peuvent endommager les testicules. En conséquence, des problèmes de sperme tels qu’une réduction de la production de spermatozoïdes (faible nombre de spermatozoïdes) ou une mauvaise motilité (mouvement) des spermatozoïdes peuvent apparaître. Selon la ou les zones traitées et les médicaments de chimiothérapie utilisés pendant le traitement, certains hommes souffriront d’infertilité tandis que d’autres pourront récupérer et reprendre la production de spermatozoïdes viables.

Si l’infertilité est susceptible d’être un effet secondaire permanent, vous voudrez peut-être congeler et stocker le sperme pour l’utiliser au futur. Avant de congeler votre sperme, vous devrez subir un test sanguin pour détecter les anticorps anti-VIH, l’hépatite B et l’hépatite C. Ces tests sont effectués pour garantir la santé du sperme.

Vous pouvez essayer d’avoir un enfant après un traitement contre le cancer. Notre médecin évaluera votre taux de fertilité et déterminera si le sperme du donneur est nécessaire. Le don de sperme à Chypre est une merveilleuse option qui donne à de nombreux patients l’espoir de fonder une famille et d’avoir un enfant en bonne santé. Nous vous conseillons de parler à notre spécialiste de la fertilité pour déterminer quel plan de traitement pourrait vous convenir le mieux.

Test de fertilité pour les hommes

Pour vérifier votre fertilité après un traitement contre le cancer, notre médecin euroCARE IVF organisera des tests de fertilité qui comprend :

  • Test sanguin pour le VIH et l’hépatite B et C
  • Analyse de sperme pour évaluer :
  • Nombre de spermatozoïdes (nombre de spermatozoïdes)
  • Forme du sperme (morphologie)
  • Motilité des spermatozoïdes (mouvement)

Votre sperme sera analysé pour déterminer si vous êtes en mesure de produire un sperme sain et viable. Parfois, les hommes qui ont temporairement perdu leur capacité à produire du sperme de qualité peuvent récupérer et retrouver leur fertilité. Cependant, si le cancer a causé un effet irréversible sur le système de production de sperme, ne perdez pas espoir ! Le sperme peut être collecté à l’aide d’une méthode chirurgicale de récupération du sperme appelée Micro-TESE. Il s’agit d’une approche alternative à la collecte de sperme chez les hommes stériles et n’ayant pas cryopréservé de sperme avant le traitement du cancer. Vous pouvez toujours utilisez la FIV avec don de spermes si les autres options ne vous conviennent pas.

Avoir un bébé après le cancer

Le cancer peut affecter la fertilité des hommes de différentes manières, leur laissant parfois des options limitées pour avoir un enfant ou arrêter leur système reproducteur. Cependant, il existe encore des moyens de profiter de la technologie de FIV pour vous aider à fonder une famille. Les options de traitement comprennent :

  • Congélation de sperme (cryoconservation de sperme)

La congélation du sperme à Chypre (également connue sous le nom de banque de sperme ou de cryoconservation de sperme) est une méthode de conservation des spermatozoïdes avant de commencer un traitement contre le cancer. Une nouvelle technologie émergente appelée vitrification permet de congeler les spermatozoïdes sans endommager les cellules. Le sperme cryoconservé est ensuite stocké dans une installation spéciale pour une durée indéterminée.

Lorsque vous vous sentez prêt à fonder une famille, le sperme congelé est décongelé en le chauffant lentement à la température adéquate. Les spermatozoïdes sont ensuite évalués et les meilleurs sont sélectionnés pour la procédure ICSI. L’ICSI (injection intracytoplasmique de spermatozoïdes) est une méthode très efficace qui aide les spermatozoïdes à féconder les ovocytes matures. Il fonctionne en injectant un seul spermatozoïde dans chaque ovocyte mature à l’aide d’une micropipette préchargée. La congélation du sperme est une excellente option pour de nombreux patients atteints de cancer, ce qui garantit un sperme viable pour la fécondation en utilisant la procédure de FIV.

  • FIV avec ICSI à Chypre

La FIV (fécondation in vitro) à Chypre est un type de traitement de fertilité qui implique la collecte et la fécondation d’ovocytes avec du sperme en laboratoire. L’ICSI (injection intracytoplasmique de spermatozoïdes) est la méthode de fécondation la plus efficace utilisée dans les procédures de FIV dans lesquelles des spermatozoïdes uniques sont injectés directement dans chaque ovocyte mature. En raison des taux de fécondation élevés, l’ICSI est utilisée dans tous les traitements de FIV à la clinique de FIV à Chypre du Nord.

Dans certains cas, si le partenaire n’est pas en mesure de fournir un échantillon pour la l’insémination, une procédure de ponction chirurgicale du sperme appelée Micro TESE est effectuée. Cette technique n’est utilisée que si les hommes produisent des spermatozoïdes viables.

  • Micro TESE (Microdissection Testicular Sperm Extraction)

La Micro TESE est une méthode chirurgicale de récupération des spermatozoïdes qui implique l’ablation du tissu testiculaire par une incision scrotale (biopsie testiculaire). Cette méthode consiste à extraire le sperme des tubules séminifères qui contiennent le sperme.

Une fois le sperme obtenu et l’incision soigneusement fermée, notre technologue examinera l’échantillon au microscope pour trouver les spermes. Les spermes obtenus de cette manière seront fécondés avec les ovocytes via ICSI.

Chimiothérapie et fertilité chez les femmes

Les patientes cancéreuses peuvent remarquer des changements dans leur cycle menstruel une fois la chimiothérapie terminée. Si vous êtes âgés de 20 ou 30 ans, vous pouvez souffrir d’infertilité temporaire. Mais si vous êtes âgés de 40 ans, vos règles peuvent s’arrêter complètement et la ménopause peut ainsi commencer. Si vous souhaitez préserver votre fertilité, parlez à notre spécialiste de la fertilité à euroCARE IVF pour connaitre toutes les options disponibles avant de commencer un traitement contre le cancer. Une grossesse après chimiothérapie est également possible.

Préservation de la fertilité chez les patientes cancéreuses

Les moyens possibles de préserver la fertilité avant la chimiothérapie sont les suivants :

  • Congélation d’ovocytes
  • Congélation d’embryons

Congélation d’ovocytes (cryoconservation d’ovocytes) à Chypre

La congélation d’ovocytes à Chypre est une option idéale pour les femmes célibataires qui souhaitent fonder une famille plus tard. La procédure de congélation d’ovocytes est très similaire à celle de la FIV. Notre médecin de fertilité à euroCARE IVF vous prescrira des médicaments de fertilité pour stimuler vos ovaires à produire plusieurs ovocytes. Lorsqu’il est prêt, le médecin prélèvera d’ovocytes par aspiration guidée par échographie. Après la ponction d’ovocytes, les ovocytes seront cryoconservés et stockés pour être utiliser plus tard. La grossesse après la chimiothérapie est facilement atteinte lorsque les ovocytes congelés sont décongelés et fécondés avec le sperme de votre partenaire ou du donneur. Le troisième ou le cinquième jour après la ponction d’ovocytes, les ovocytes fécondés (embryons) seront transférés dans votre utérus. Douze jours après le transfert d’embryon, un test bêta HCG est effectué pour vérifier si une grossesse s’est produite.

Congélation d’embryons (cryoconservation d’embryons) à Chypre

La congélation d’embryons à Chypre est une autre possibilité pour les femmes de préserver leur fertilité et d’avoir un bébé. Les médicaments de fertilité sont administrés pendant 10 à 12 jours pour stimuler les ovaires de la femme à produire des ovocytes. Les ovocytes matures sont ensuite collectés et fécondés à l’aide du sperme du partenaire afin de créer des embryons pour l’implantation. Les embryons de bonne qualité sont ensuite congelés et stockés dans une installation spéciale. Lorsque vous et votre partenaire seront prêts à avoir un bébé, les embryons congelés sont décongelés et transférés dans votre utérus.

 Grossesse après chimiothérapie

La grossesse après la chimiothérapie est possible et généralement sans danger pour la mère et le bébé. Dans certains cas, les patientes doivent attendre une période avant de tenter une grossesse. La durée dépendra de quelques facteurs, notamment :

  • Type et stade du cancer
  • Type de traitement et de médicaments utilisés
  • Âge de la femme

Les femmes qui ont subi une chimiothérapie ne devraient pas tomber enceintes dans les 6 premiers mois après avoir terminé le traitement contre le cancer.

Grossesse et chimiothérapie

Les femmes ne devraient pas tomber enceintes pendant leur chimio. Le traitement lui-même et de nombreux médicaments chimio peuvent nuire au fœtus, entraînant une grossesse à haut risque et des malformations congénitales. À ce stade, il est essentiel d’utiliser la contraception pour éviter une grossesse.

Bien que la grossesse après la chimiothérapie soit généralement sans danger, il est recommandé d’attendre un certain temps une période avant d’essayer de concevoir. Il est souvent conseillé aux femmes d’éviter de tomber enceinte avant les 6 premiers après la dernière séance de chimiothérapie. Consultez votre médecin pour fixer ladate idéal pour commencer un traitement de fertilité.

Grossesse après la ménopause chimio-induite

La chimiothérapie peut induire une ménopause temporaire. Les cycles menstruels peuvent s’arrêter pendant que vous suivez une chimiothérapie, et une fois qu’elle est terminée, vos règles vont recommencer un cycle naturel. Il faut quelques mois ou plus d’un an pour restaurer la fertilité. Il est important de garder à l’esprit que même après le retour de l’ovulation, la grossesse n’est pas garantie. En effet, la fertilité peut ne pas être rétablie à cent pour cent. Dans ce cas, il est conseillé d’utiliser les ovocytes d’une donneuse pour vous aider à concevoir dans le cadre de la FIV. Consultez notre expert en fertilité pour discuter des options de traitement possibles.

 FIV après chimiothérapie

Il existe d’autres options que vous pouvez envisager si le cancer a affecté votre fertilité d’une manière qui vous empêche de tomber enceinte avec vos propres ovocytes. Certaines options de traitement FIV possibles dans ce cas à savoir :

  • Don d’ovocytes
  • Don d’embryons

Test de fertilité pour les femmes

Si vous envisagez d’avoir un bébé après un traitement contre le cancer, notre spécialiste de la fertilité à euroCARE IVF peut vous aider à choisir le meilleur plan de traitement. Tout d’abord, nous devons vérifier votre réserve ovarienne (alimentation en ovocytes) et nous assurer que vos ovaires ne sont pas endommagés. Cela nécessite de faire des tests sanguins qui mesurent les niveaux d’hormones reproductives telles que l’AMH (hormone anti-mullérienne), la FSH (hormone folliculo-stimulante), la prolactine, l’estradiol et la TSH (hormone stimulant la thyroïde) ainsi qu’une échographie pour évaluer votre ovaire réserve. Les résultats des tests indiqueront le niveau de fertilité. C’est une bonne idée pour contrôler  vos hormones au moins trois à six mois après la chimiothérapie afin que nous puissions avoir une image plus précise de l’état hormonal dans votre corps.

Don d’ovocytes à Chypre

euroCARE IVF offre un programme de don d’ovocytes aux patients qui ne peuvent pas concevoir en utilisant leurs propres ovocytes. Le don d’ovocytes à Chypre est un type de reproduction assistée par des tiers qui implique de collecter des ovocytes auprès d’une donneuse et de les fertiliser avec les spermes afin de créer des embryons. Les donneuses sont des jeunes, femmes âgées de 21 à 28 ans, qui ont réussi un processus de dépistage approfondi. Ce processus comprend des tests médicaux, de fertilité et génétiques pour assurer une grossesse réussie et un enfant en bonne santé.

Après la consultation initiale, le ou les receveurs et la donneuse commencent un cycle de FIV. La donneuse subit une stimulation ovarienne qui l’aidera à produire plus d’ovocytes. Les ovocytes matures sont ensuite collectés puis fécondés à l’aide d’une ICSI (intracytoplasmic sperm injection). En fonction du stade de développement, de la qualité de l’embryon et de l’âge de la patiente, le transfert d’embryon peut être effectué le troisième ou le cinquième jour après la ponction des ovocytes. Le transfert d’embryons au cinquième jour après la fécondation est appelé transfert de blastocyste. Les embryons restants peuvent être congelés (cryoconservation d’embryons) et stockés pour les futurs cycles de FIV. Le don d’ovocytes à Chypre vous offre de grandes perspectives de grossesse après une chimiothérapie.

Don d’embryons à Chypre

Après un rendez-vous avec notre spécialiste de la fertilité euroCARE FIV, vous devez faire des tests sanguins. Ensuite, on vous prescrira des médicaments pour synchroniser votre cycle avec le cycle de la donneuse. Pendant que la donneuse prend des médicaments de fertilité pour stimuler la production de plusieurs ovules, on vous administrera des médicaments pour préparer votre utérus à l’implantation. Une fois les ovules de la donneuse arrivés à maturité, la ponction des ovules sera faite à notre clinique de FIV à Chypre du nord.

Le sperme de donneur congelé sera obtenu d’une banque de sperme avant le jour de la fécondation. Une ICSI est effectuée pour faciliter la fécondation des ovules. Les embryons sont ensuite classés suivant leur qualité et les meilleurs sont sélectionnés le jour du transfert. Tout embryon de très bonne qualité peut être congelé (cryoconservation d’embryons) et utilisé à l’avenir. Le don d’embryons à Chypre est un autre traitement très efficace après la chimiothérapie grâce à la qualité des ovules et spermes utilisés.

Chances de tomber enceinte après une chimiothérapie

Il existe plusieurs facteurs qui affecteront vos chances de grossesse après la chimiothérapie, notamment :

  • Âge. La réserve ovarienne (nombre d’ovules dans vos ovaires) est affectée par votre âge. Si vous avez une bonne réserve ovarienne, une partie de vos ovocytes restera intacte pendant la chimiothérapie. Ceux qui ont perdu la capacité de produire des ovocytes de bonne qualité, le don d’ovocytes est toujours une option pour vous faire vivre les joies de la grossesse et de l’accouchement.
  • Traitement du cancer. Tous les traitements contre le cancer n’auront pas le même effet sur la fertilité. Alors que certains traitements peuvent ne provoquer qu’une infertilité temporaire, d’autres peuvent avoir un effet secondaire de longue durée sur le système endocrinologique. Cependant, il existe des moyens efficaces de préserver votre fertilité ou de réussir une grossesse grâce à des techniques alternatives telles que la FIV.
  • Médicaments chimio. Certains types de médicaments chimio minimisent le risque d’infertilité. C’est une bonne idée de parler à votre médecin et à l’expert en fertilité euroCARE FIV pour évaluer les risques potentiels des médicaments utilisés pendant votre traitement contre le cancer et vos options de traitement pour bâtir une famille.
  • Traitement de fertilité. En fonction de l’effet de la chimio sur votre fertilité, notre médecin vous recommandera plusieurs options de traitement, notamment la congélation d’ovocytes ou d’embryons et le don d’ovocytes ou d’embryons.

FIV pour les patients cancéreux à euroCARE IVF

Il y a tellement d’options de traitement disponibles à la clinique euroCARE FIV à Chypre du Nord qui rendent possible une grossesse après la chimiothérapie. Si le sperme, les ovules ou les embryons ont déjà été cryoconservés, vous voudrez peut-être les utiliser à une date ultérieure. La cryoconservation est sûre et il n’y a aucun risque pour l’enfant. Si un traitement contre le cancer vous a rendu infertile de façon permanente et que vous n’avez pas conservé de sperme, d’ovules ou d’embryons, une FIV avec don d’ovocytes, du sperme ou des embryons est la meilleure option. Contactez nos experts en fertilité à euroCARE IVF pour obtenir plus d’informations sur les options de traitement disponibles pour les patients atteints de cancer.

Resources:

Cancer.net

Semen Cryopreservation

Cancer.org