Les Principaux changements de style de vie pour stimuler la fertilité masculine

La Clinique euroCARE IVF , Chypre du Nord

Il faut être deux pour concevoir un bébé. Optimiser sa fertilité est essentiel si vous aviez prévu de concevoir dans les prochains mois ou si vous essayiez depuis si longtemps d’avoir un bébé. La qualité du sperme n’affecte pas seulement les chances de tomber enceinte, mais elle détermine également le taux de succès d’une grossesse avec FIV à Chypre. Du nord

Les aspects suivants de la fertilité masculine peuvent affecter la capacité d’un homme d’avoir un enfant :

  • La libido ou le désir sexuel est l’envie de s’adonner à une activité sexuelle
  • Le nombre de spermatozoïdes est le nombre de spermatozoïdes dans une quantité donnée de sperme.
  • La motilité des spermatozoïdes est la capacité des spermatozoïdes à se déplacer correctement.
  • La morphologie du sperme est la taille et la forme des spermatozoïdes.
  • Les niveaux de testostérone déterminent le potentiel reproducteur d’un homme.
  • L’érection et l’éjaculation se réfèrent à la capacité de développer ou de maintenir une érection.

 

Comment évaluer la fertilité chez l’homme ?

Lorsqu’un couple n’a pas pu concevoir après 12 mois d’essais sans pilules contraceptives, il est conseillé de faire un bilan de fertilité. Notre médecin de fertilité peut vous poser des questions sur votre style de vie, votre santé générale et vos antécédents médicaux et reproductifs. Il peut également vous poser des questions sur :

  • Enfants de mariages précédents
  • Depuis combien de temps vous essayez de concevoir
  • Le nombre de relations sexuelles du couple
  • Si vous prenez des médicaments
  • Votre style de vie et vos habitudes.

Le potentiel masculin d’avoir un enfant et la cause de l’infertilité peuvent être déterminés par quelques tests de fertilité. Le bilan de fertilité masculine implique :

  • L’analyse du sperme mesure les caractéristiques morphologiques du sperme. Le sperme est collecté dans un pot à échantillons et analysé dans un laboratoire afin d’évaluer le nombre, la forme et la mobilité du sperme. Un nombre de spermatozoïdes normal varie de 15 millions à plus de 200 millions de spermatozoïdes par millilitre (ml) de sperme. Si le nombre de spermatozoïdes est inférieur aux valeurs normales, notre spécialiste de la fertilité peut vous faire des tests pour vérifier les niveaux de testostérone, d’hormone folliculo-stimulante (FSH), d’hormone lutéinisante (LH) et de prolactine (PRL). Si vous n’avez pas de sperme, le médecin peut faire recours à une intervention chirurgicale pour corriger le problème.
  • Dépistage du VIH et de l’hépatite
  • D’autres tests peuvent inclure :
  • Examen physique. Cela comprend l’examen des organes génitaux et l’examen de vos antécédents médicaux et reproductifs. Ce test peut aider à trouver des varicocèles hypertrophiées au-dessus des testicules.
  • Tests génétiques (caryotypage). Ce test est important pour déterminer s’il existe une mutation génétique qui peut être transmise à l’enfant

 

Comment améliorer la fertilité chez l’homme

La fertilité d’un homme est améliorée en adoptant des changements de mode de vie sains. Voici quelques moyens efficaces pour augmenter la fertilité et augmenter vos chances d’avoir un enfant :

  • Maintenir un poids corporel sain

Les hommes en surpoids ou obèses peuvent mettre plus de temps à concevoir que les couples sans problèmes de poids. L’obésité affecte la qualité, le nombre et la mobilité du sperme. Les hommes en surpoids ou obèses produisent généralement des spermatozoïdes présentant des anomalies génétiques qui pourraient affecter la grossesse et la santé du bébé.

  • Traiter les conditions médicales

Certaines maladies peuvent affecter la production de sperme ou la capacité d’un homme à mettre sa partenaire enceinte. Des conditions telles que l’hypertension artérielle, le diabète, la fibrose kystique ou les varicocèles nécessitent des soins médicaux et une prise en charge efficace, surtout si vous essayez de concevoir. De plus, certains médicaments utilisés pour traiter l’hypertension artérielle, la dépression, l’anxiété et d’autres conditions peuvent avoir un effet négatif sur la fertilité. Certains médicaments de chimiothérapie et traitements contre le cancer peuvent provoquer une infertilité temporaire ou permanente.

  • Améliorer la nutrition

Mangez une variété d’aliments, y compris beaucoup de fruits et légumes, qui sont une excellente source d’antioxydants, qui peuvent vous aider dans la production de sperme. Les hommes devraient également consommer des aliments riches en fibres, des graisses monoinsaturées saines et des quantités modérées de protéines maigres.

  • Exercice

L’activité physique aide à réduire le stress et à améliorer la santé à long terme. Une activité physique modéré peut améliorer la quantité et la qualité des spermes. Cependant, vous devez être conscient de l’effet négatif qu’un exercice trop intense peut avoir sur votre fertilité. Généralement, l’exercice cardiovasculaire comme le jogging, la randonnée ou la natation améliore la circulation sanguine, ce qui peut améliorer l’érection et le nombre de spermatozoïdes et réduire les toxines.

  • Prendre une dose quotidienne de multivitamines

De nombreux compléments multivitaminés pour hommes peuvent inclure des antioxydants, tels que les vitamines C et E, et les minéraux sélénium et le zinc. Les antioxydants réduisent les radicaux libres qui peuvent endommager le matériel génétique des spermatozoïdes.

  • Évitez les habitudes malsaines

Les habitudes de vie comme le tabac ou les drogues peuvent avoir un effet néfaste sur la production de sperme. Le tabac réduit en cendres la qualité du sperme. Les fumeurs de sexe masculin courent également un plus grand risque de produire des spermatozoïdes de forme anormale.

  • Gardez la température basse

L’exposition à la chaleur comme les bains à remous, les saunas et les hammams peut augmenter la température scrotale, ce qui peut diminuer le nombre et la qualité du sperme. La chaleur ne peut avoir qu’un effet temporaire sur le sperme et une fois qu’un homme cesse d’aller dans des spas ou des saunas, la production de sperme revient aux valeurs normales. Les hommes qui tentent de concevoir devraient également faire attention à l’endroit où ils mettent leurs ordinateurs portables, car ces derniers affectent la qualité et la motilité des spermatozoïdes. Cela peut être dû à la combinaison de chaleur et de rayonnement.

  • Dormez suffisamment

Un sommeil suffisant est essentiel pour maintenir la fertilité, car la testostérone est généralement libérée pendant le sommeil.

  • Évitez de manger trop de soja.

Bien qu’il soit peu probable que le soja rend les hommes stériles, il peut avoir un impact sur les hommes qui ont déjà un faible nombre de spermatozoïdes.

  • Demander de l’aide

L’infertilité est l’incapacité de concevoir un enfant après avoir eu un an de rapports sexuels sans contraception. Couples où la femme a plus de 35 ans, le délai de recherche d’une aide professionnelle est réduit à 6 mois.

 

Les Vitamines pour stimuler la fertilité masculine

  • Le vitamine C. Un apport adéquat en vitamine C peut améliorer la fertilité d’un homme. Les recherches ont confirmé que les suppléments de vitamine C peuvent améliorer la qualité du sperme ainsi que le nombre de spermatozoïdes et leur motilité.
  • La vitamine D. La vitamine D est un autre nutriment qui peut augmenter votre taux de testostérone. De plus, la vitamine D a été positivement associée à une plus grande motilité des spermatozoïdes et à une meilleure qualité du sperme. Les aliments riches en vitamine D sont : les poissons gras comme le thon et le saumon, les jaunes d’œufs, le fromage, le foie de bœuf et les champignons.
  • Le zinc est essentiel à la fertilité masculine. Il maintient les hormones de la reproduction en équilibre et aide à la production de testostérone. Il joue également un rôle important dans la production de sperme. Les suppléments de zinc augmentent les niveaux de testostérone et le nombre de spermatozoïdes. Le zinc peut être trouvé dans la viande, les crustacés, les légumineuses, les grains entiers, les noix, les produits laitiers et les œufs.

 

 Quand la fertilité masculine diminue-t-elle ?

La baisse de la fertilité masculine peut être le résultat d’un nombre de facteurs, notamment les maladies, les blessures, les toxines environnementales, la génétique, le mode de vie et l’âge.

  • Les conditions médicales liées à la production et au transport des spermatozoïdes.
  • Certaines infections peuvent détériorer la qualité du sperme ou provoquer des cicatrices qui bloquent le mouvement des spermatozoïdes. Des infections comme l’épididymite (inflammation de l’épididyme, un conduit derrière les testicules), l’orchite (inflammation des testicules) ou certaines infections sexuellement transmissibles peuvent provoquer l’infertilité chez les hommes.
  • Anticorps anti-spermatozoïdes. Ce sont des cellules immunitaires qui combattent et détruisent par erreur les spermatozoïdes, causant de grands dommages au sperme et à sa capacité de se reproduire.
  • Cancers et traitements contre le cancer qui affectent les organes impliqués dans la reproduction (tels que l’hypophyse) ;
  • Blessure ou dommages aux testicules ou à d’autres parties du système reproducteur ; ou
  • Déséquilibres hormonaux, comme un faible taux de testostérone.
  • Causes anatomiques, telles que la varicocèle (hypertrophie des veines du scrotum qui empêchent la circulation sanguine). Ceux-ci peuvent interférer avec la production de sperme. Une absence congénitale des canaux déférents (le sperme ne peut pas être libéré dans l’éjaculat) peut également affecter la capacité de l’homme d’avoir un enfant.
  • Les anomalies chromosomiques comme le syndrome de Klinefelter peuvent provoquer un certain nombre de problèmes de sperme.
  • Problèmes d’éjaculation tels que l’éjaculation rétrograde (lorsque le sperme se déplace vers l’intérieur), la dysfonction érectile et l’éjaculation précoce.
  • Facteurs environnementaux tels que la surexposition aux produits chimiques industriels, aux métaux lourds ou aux radiations
  • Habitudes de vie néfastes, notamment la consommation de drogues, l’alcool et le tabac.
  • Âge. Les changements liés à l’âge sont moins dramatiques que ce que vivent les femmes.

 

Peut-on guérir les problèmes de fertilité masculine

Le but ultime des traitements contre l’infertilité masculine est de permettre à un couple de concevoir. Voici quelques options de traitement pour l’infertilité chez les hommes :

  • Les varicocèles et les obstructions du système de transport sont réparés par chirurgie pour permettre le passage des spermatozoïdes.
  • Thérapie hormonale. Cette thérapie est souvent utilisée pour remplacer les hormones manquantes chez un homme afin de restaurer la fonction sexuelle et d’améliorer la production de sperme.

Si ces méthodes n’ont pas réussi, la technologie de reproduction assistée (TAR) est recommandée. La fécondation in vitro FIV, est l’une des procédures de TAR les plus réussies disponibles pour les hommes ayant des problèmes de sperme. Ce traitement de haute technologie rend la conception possible même pour les hommes avec des taux de sperme très faible ou anormal.

Les spermatozoïdes sont collectés soit par éjaculation, soit à l’aide d’une aiguille. Alternativement, le sperme peut être obtenu dans une intervention chirurgicale appelée Micro TESE. Cette technique de récupération des spermatozoïdes est recommandée en cas de production de spermatozoïdes dans le canal déférent (réservoir de sperme) mais elle n’est pas présente dans le sperme. Ensuite, les spermatozoïdes sont traités pour sélectionner les spermatozoïdes les plus sains et les plus mobiles pour la fécondation. Le meilleur sperme est ensuite introduit dans les ovules par ICSI (injection intracytoplasmique de spermatozoïdes). Depuis l’introduction de l’ICSI, le besoin d’utiliser un donneur de sperme a considérablement diminué. Les hommes atteints d’azoospermie et d’oligospermie (obstruées et non obstruées) bénéficient de l’ICSI car cette technique avancée contourne avec succès bon nombre des problèmes liés au sperme qui empêchent le sperme de féconder l’ovocyte.

Les ovocytes fécondés (maintenant appelés embryons) sont cultivés en laboratoire jusqu’à ce qu’ils atteignent un stade optimal de développement. Pendant ce temps, chaque embryon est évalué par nos embryologistes. Les facteurs qui sont pris en considération lors de l’évaluation de la qualité d’un embryon sont : l’apparence, le taux de croissance stable et le pourcentage de fragmentation. Celles qui présentent les meilleures caractéristiques de qualité sont choisies pour être transférées directement dans l’utérus de la femme. Le transfert d’embryons consiste à placer des embryons dans la cavité utérine en utilisant une aspiration guidée par échographie.

La FIV nécessite au moins du sperme viable pour la fécondation. On peut opté pour l’ICSI en cas de nombre de spermatozoïdes trop bas ou anormaux. Pour les hommes qui ne produisent aucun sperme ou dont le sperme n’est pas viable pour créer des embryons normaux, un tiers peut être impliqué dans le processus.

Conclusion

Comme tout autre aspect de notre santé, la fertilité d’un homme est également améliorée en adoptant un mode de vie sain. Maintenir un poids idéal, une alimentation équilibrée riche en antioxydants (présents dans les fruits et légumes), être physiquement actif, dormir suffisamment et prendre des compliments alimentaires peuvent améliorer la qualité de votre sperme. La réduction du stress et la prise en charge des conditions médicales peuvent également améliorer les chances d’un homme de concevoir un enfant. Les couples avec des conditions médicales ou génétiques sous-jacentes devraient consulter un médecin de fertilité pour conseiller sur la meilleure ligne de conduite avant la conception.

 

Ressources:

Fertilité masculine