FAQ sur l’ IUI

Que devez-vous savoir sur l’IUI ?

L’insémination artificielle (IA) est une technique médicale qui consiste à insérer le sperme dans le col de l’utérus ou la cavité utérine de la femme afin de réaliser une grossesse. L’IUI fait partie des technologies de procréation assistée (ART) qui augmentent les chances de tomber enceinte.

Contrairement à la fécondation in vitro (« dans le laboratoire »), l’IUI (« dans l’utérus ») se produit dans le corps de la femme. Pourtant, en raison de l’application d’une technologie de reproduction avancée pour l’insémination, cette technique appartient aux traitements de fertilité. L’insémination artificielle peut également se faire avec don de sperme.

L’insémination artificielle peut être une solution pour les femmes qui ne souhaitent pas que la fécondation ait lieu en dehors de leur corps. En outre, il est aussi recommandé pour les femmes célibataires, Les couples de même sexe ou aux femmes qui sont dans une relation hétérosexuelle, mais leur partenaire souffre de problème de stérilité.

Nous aimerions vous guider à répondre aux questions les plus courantes liées à l’IUI

 

Quel type d’insémination artificielle existe ?

Les méthodes d’insémination artificielle utilisées aujourd’hui sont:

  • Insémination intracervicale (ICI)
  • Insémination intra-utérine (IIU)
  • Insémination intra-utérine tubopéritonéale (IUTPI)
  • Insémination intratubale (ITI)

L’ICI est la méthode la plus simple pour l’insémination artificielle et peut être effectuée à domicile. Pourtant, l’efficacité ne peut pas être comparée à une insémination effectuée dans un clinique. L’ICI se fait avec du sperme brut et non lavé ou amélioré de toute façon. Les chances de réussite de la grossesse avec ce type d’insémination sont faibles. L’utilisation de sperme non lavé peut entraîner des crampes utérines, expulser le sperme et provoquer des douleurs. De plus, l’insertion d’un sperme non lavé peut entraîner l’échec de l’implantation.

La méthode d’insémination la plus développée est l’IUI. L’insémination intra-utérine est le type d’insémination artificielle le plus utilisé dans une clinique de fertilité. Lors de la réalisation de l’IUI, les cliniques de fertilité utilisent des spermes améliorés dans l’insémination. Les chances de réussite de la grossesse avec IIU sont plus élevées. Cela est dû au fait que le sperme est lavé car la qualité globale du sperme est très importante dans l’insémination.

L’insémination intra-utérine tubopéritonéale se fait en insérant du sperme lavé dans l’utérus et dans les trompes de Fallope. Ce type d’insémination artificielle peut être une solution pour tomber enceinte si vous souffrez d’une stérilité inexpliquée, une endométriose légère ou une stérilité masculine.

L’insémination intratubale (ITI) consiste à injecter du sperme lavé dans la trompe de Fallope. Cette technique n’est plus répertoriée comme bénéfique par rapport aux méthodes d’IUI et de traitement de fertilité plus avancé.

 

Qu’est-ce que l’insémination intra-utérine (IIU) ?

L’insémination intra-utérine (IIU) à Chypre est réalisée par injection de sperme lavé et amélioré (concentré) dans l’utérus de la femme. Il est souvent priorisé par rapport aux autres techniques d’insémination artificielle qui permettent l’utilisation de spermatozoïdes non lavés.

 

Comment cela se fait-il et pourquoi le lavage des spermatozoïdes est-il important ?

La qualité du sperme (motilité, nombre des spermatozoïdes, morphologie des spermatozoïdes) est d’une grande importance pour une fécondation réussie. Par conséquent, lorsqu’un couple éprouve des difficultés à tomber enceinte et à recourir aux technologies de procréation assistée, il est important d’assurer la qualité du sperme. Il est utilisé depuis des années par les cliniques d’infertilité pour augmenter la puissance du sperme d’un homme lorsqu’il essaie d’aider sa partenaire à concevoir.

Les techniques de lavage du sperme sont très utiles pour augmenter la qualité du sperme pour la fécondation. Avec ces techniques, les spermatozoïdes individuels sont séparés du sperme et utilisés pour la fécondation avec IIU. La séparation est un processus d’extraction de spermatozoïdes viables du mélange de mucus et de spermatozoïdes moins mobiles dans le sperme. Ces techniques permettent également de diminuer le risque de transfert de certaines maladies infectieuses, comme le VIH à la progéniture.

La procédure se fait dans un laboratoire et plusieurs approches sont utilisées.

 

Lavage de sperme avec centrifugation

Cette méthode de lavage avec centrifugation est basée sur des différences de densité dans le sperme.

La procédure de lavage du sperme signifie la rotation de l’échantillon de sperme dans une centrifugeuse pour le séparer en trois parties : les fluides séminaux, les autres cellules et les spermatozoïdes. Les deux premières parties et la moitié des spermatozoïdes sont généralement utilisées pour le dépistage du VIH. Si les résultats sont négatifs, une solution supplémentaire est appliquée et les spermatozoïdes les plus sains sont extraits. La partie restante des spermatozoïdes est utilisée pour l’insémination artificielle.

 

Lavage de sperme avec une méthode Swim-UP

La deuxième approche est une méthode directe la « swim-up ». La méthode swim-up utilise le milieu hospitalier, vers lequel le sperme le plus mobile se déplace lorsqu’il est placé dans un tube. La procédure suit plusieurs étapes :

  • Le sperme est placé dans un tube à essai pour le lavage
  • Le milieu de culture spécifique vers lequel nagent les spermatozoïdes sains est placé sur le dessus du sperme dans le tube
  • Le tube doit rester au moins une heure en angle, ou / et dans un incubateur
  • La couche supérieure est collectée pour être utilisée

Cette technique peut être utilisée lorsque le couple veut avoir un enfant du sexe masculin. Ceci est basé sur la capacité des spermatozoïdes X et Y à se déplacer. Les petites fractions de sperme X sont les plus rapides et se trouvent généralement au-dessus du tube. Le sperme Y reste en bas du tube.

Cette technique utilise parfois le lavage centrifuge mais elle utilise généralement le lavage centrifuge car il ouvre la possibilité de sélectionner le sexe du bébé.

Quelle sont les étapes  de l’IUI ?

Cette procédure est plus simple que les autres technologies de procréation assistée mais présente également des taux de réussite inférieurs. L’IUI se fait généralement dans des cliniques d’infertilité et elle est également soumise à une surveillance constante de chaque étape. Les étapes varient en fonction du matériel reproductif utilisé. Si un donneur de sperme doit être utilisé, la procédure comportera quelques étapes supplémentaires.

Les étapes standard de l’IUI sont :

 

  • Évaluation de la fertilité – Étapes importantes pour déterminer les chances réussite de grossesse avec IIU. Cela s’applique pour les deux partenaires, mais il est plus important de vérifier la santé génésique de la femme et de voir si les exigences nécessaires sont remplies. À cette étape, les réserves ovariennes de la femme sont vérifiées, ce qui conduit à l’étape suivante.
  • Stimulation ovarienne légère – Cette étape préparatoire comprend une thérapie médicale et un contrôle échographique constant pour s’assurer que le nombre de production d’ovocytes est suffisant pour la conception.
  • Soutien de la phase lutéale – Cela se produit en cas de déséquilibre du niveau de progestérone. Cette hormone régit une implantation réussie, elle devrait donc être dans la plage optimale.
  • Collecte de sperme – Cela peut se faire dans les deux sens. Si le partenaire masculin n’a pas rencontré de problèmes avec le dépôt d’un échantillon de sperme, alors c’est simple. Si le partenaire masculin a des problèmes pour déposer l’échantillon de sperme, alors l’une des méthodes de récupération du sperme sera appliquée.
  • Lavage de sperme – La procédure de lavage de l’échantillon aura lieu ici. Cela peut être fait avec l’une des techniques mentionnées (centrifuge ou swim-up).
  • Transfert du sperme collecté – Le sperme collecté est transféré avec un cathéter dans l’utérus féminin. Elle se fait au moment de l’ovulation ou lorsque l’hormone LH déclenche l’ovulation.
  • Repos horizontal – Après la procédure, la femme doit rester en position horizontale pendant un certain temps. En général, pas plus d’une heure.

Si un donneur de sperme est utilisé, il faut préparer les spermes avant de commencer la procédure. En général, le sperme du donneur est décongelé et préparé pour le transfert.

 

 Exigences pour les patients pouvant subir une IIU

Plusieurs exigences doivent être respectées pour que ce traitement soit effectué. Cela s’applique particulièrement à ceux qui utiliseraient leur propre matériel de reproduction. Jetons donc un œil à ceux-ci, individuellement pour l’homme et la femme.

Exigences pour les patients pouvant subir une IIU

Plusieurs critères doivent être respectées pour assurer le succès de ce traitement. Cela s’applique particulièrement à ceux qui utiliseraient leur propre matériel de reproduction. Jetons donc un œil ses exigences pour les femmes et les hommes :

Les exigences de l’IUI pour une femme

En générale, la femme devrait avoir :

  • Résultats normaux du test sanguin au jour 3
  • Trompes de Fallope non bloquées
  • Une cavité utérine normale
  • Pas de distorsion du bassin

Les exigences de l’IUI pour l’homme

L’IUI est basé sur l’utilisation de spermatozoïdes de haute qualité pour l’insémination. Par conséquent, plusieurs facteurs importants sont détectés lors de l’évaluation de la fertilité et déterminent la disponibilité du patient masculin pour ce traitement.

 

Le facteur décisif est la bonne qualité des spermes. De plus, l’homme devrait avoir :

  • Nombre optimal de spermatozoïdes pour la fécondation (nombre de spermatozoïdes par cc – 20 et 30 millions / ml)
  • Motilité optimale des spermatozoïdes pour la fécondation (pourcentage de spermatozoïdes en mouvement)
  • Morphologie appropriée du sperme (forme)

 

Qui peut bénéficier de ce traitement ?

Sur la base des exigences mentionnées ci-dessus, il existe plusieurs scénarios où les gens peuvent utiliser l’IUI. Ce traitement peut augmenter les taux de réussite de grossesse comme tous les traitements de fertilité. Est particulièrement utile dans les cas où la patiente est :

  • Une femme seule
  • En couple de même sexe
  • A reçu un diagnostic d’endométriose légère
  • Moins de 30 ans
  • Femme ayant des problèmes ovulatoires, si elle répond correctement aux médicaments de stimulation

La procédure est-elle douloureuse ?

L’IIU n’est pas douloureuse. Les femmes qui ont subi une IIU peuvent ressentir de légères crampes pendant la procédure, très similaires à un frottis vaginal. Plusieurs effets secondaires du médicament de fertilité peuvent être ressentis, mais ils disparaissent généralement après l’arrêt de l’utilisation des médicaments.

Pour l’homme, cela dépend de la façon dont le sperme a été délivré. Si une méthode de récupération des spermatozoïdes était appliquée, de légers saignements pourraient survenir.

Dans l’ensemble, cette procédure n’est pas invasive et elle est sûre.

 

 L’IUI peut-elle échouer ?

Comme pour tout autre traitement de fertilité, les taux de réussite ne sont pas de 100%. Pourtant, les taux de réussite de l’IUI sont d’environ 20%. Cela indique un risque élevé d’échec et l’existence de nombreuses raisons d’échec. Les raisons les plus courantes pour lesquelles une IIU peut échouer, en cas de :

  • Endométriose – Peut entraîner l’échec de l’implantation
  • Mauvaise qualité des ovocytes – Avec l’IUI, cela n’est pas évalué et peut entraîner des complications
  • Incapacité du sperme à pénétrer dans l’ovule – Même si le sperme est amélioré, cette capacité est difficile à tester et peut conduire à l’échec
  • Rejet du sperme – Dans certains cas, le système immunitaire de la femme ne soutient pas la conception et refuse le sperme du partenaire

 

L’IUI peut-il être utilisé pour la sélection du sexe

C’est l’une des plus grandes erreurs dans la compréhension de cette technologie d’IA. Le lavage du sperme peut aider à obtenir un bébé du sexe masculin grâce aux caractéristiques du sperme, mais la précision dans la sélection du sexe de cette technologie est très faible.

En général, la sélection du sexe est réussie lorsque le sexe de l’embryon est détecté. L’IUI est une procédure qui n’évalue pas la qualité ni les caractéristiques de l’embryon. Par conséquent, il est difficile de dire que l’IUI est une technique efficace de la sélection de sexe du bébé.

 

Quelle technique est la meilleure : La FIV ou L’IIU ?

L’insémination intra-utérine est une technique qui aide à traiter l’infertilité. C’est une solution moins chère que la FIV, mais elle n’offre pas les mêmes taux de réussite. L’âge de la femme est un facteur important pour l’IUI.

De plus, il est impossible de vérifier la qualité de l’embryon dans l’IUI. Les chances d’échec sont très élevées car il est difficile de réguler la conception naturelle. Très souvent, l’IUI doit être combinée avec le don de sperme et d’autres traitements de la fertilité. De plus, de nombreux patients ont signalé qu’ils avaient besoin de plusieurs IIU pour réaliser la conception. Ainsi, l’équilibre entre coûts et avantages dans cette technologie n’est pas bon.

D’autre part, la fécondation in vitro (FIV) réalise des taux de réussite supérieurs à 80%. Les traitements de fécondation in vitro ont été développés pour traiter de nombreuses raisons d’infertilité et autant de scénarios d’infertilité possibles. La FIV est effectuée dans des laboratoires modernes et dans un environnement médical contrôlé. Les couples qui choisissent de faire une FIV à Chypre du Nord auront des prédictions sur les résultats possibles, et sur le nombre d’embryons qui seront transféré. Le classement des embryons n’est possible qu’avec la FIV.

De plus, avec la FIV à Chypre du nord, les tests génétiques préimplantatoires sont disponibles pour les patients. Le dépistage génétique préimplantatoire (PGS) et le diagnostic génétique préimplantatoire (PGD Chypre) garantissent qu’aucun trouble génétique ne sera transféré au bébé, augmentant ainsi les chances d’une grossesse et d’un bébé en bonne santé.

Les tests PGS à Chypre peuvent également être utilisés pour la sélection des sexes. La précision est nettement supérieure à celle de l’IUI.

La fécondation in vitro offre également la possibilité d’utiliser des technologies d’assistance supplémentaires, telles que l’éclosion assistée, le transfert de blastocystes et la colle d’embryon, qui peuvent empêcher l’échec de l’implantation.

Chaque étape de la fécondation, la qualité des ovocytes et du sperme et l’embryon final sont sous surveillance et évaluation. Dans l’ensemble, il n’est pas difficile de dire que la FIV est une technologie de reproduction plus efficace que l’IUI.

 

Quel traitement de fertilité euroCARE propose ?

EuroCARE propose à la fois l’IUI et de nombreux traitements de la FIV à Chypre du nord. Nos taux de réussite témoignent de notre qualité et de notre efficacité. Les meilleurs médecins de fertilité à Chypre sont au sein de notre équipe et leur mission est de vous aider à concevoir. L’équipe derrière les réussites d’euroCARE s’occupe des patients et évalue individuellement chaque cas.

 

Donc, si vous êtes curieux de savoir quel traitement est le meilleur pour vous, ou si vous souhaitez consulter votre situation spécifique, réservez une consultation gratuite avec notre équipe !