Le diagnostic génétique de pré-implantation (DGP)

Notre clinique s’enorgueillit de pouvoir réaliser le rêve de plusieurs de nos patients d’avoir des enfants sains grâce à la méthode du diagnostic génétique de pré-implantation que nous utilisons.

PGD

Notre équipe va vous assister et rester en contact avec vous jusqu’à la fin de votre expérience chez nous.
Nous mettons à votre disposition le diagnostic génétique de pré-implantation (DGP) afin d’augmenter votre chance d’avoir un enfant sain.
Nous devons tout d’abord faire une biopsie de l’embryon. Lors du troisième jour de son développement, nos spécialistes prennent une seule cellule afin de la préparer pour subir le DGP, qui sert à détecter la présence des troubles génétiques. Grâce à cette méthode, nous pouvons savoir quels sont les embryons sains afin de les implanter à l’intérieur de l’utérus de la mère receveuse.

Quand est-ce qu’on peut utiliser (DGP) ?

Afin d’améliorer votre chance d’avoir un enfant sain, notre centre met à votre disposition le traitement de Criblage Génétique Préimplantatoire (PGS). Cette méthode est bénéfique pour :

  • Les femmes âgées de 35 ans ou plus
  • Les porteurs de défauts génétiques liés au sexe
  • Les porteurs d’anomalies monogéniques
  • Les porteurs d’anomalies chromosomiques
  • Les fausses couches à répétition liées à des anomalies chromosomiques.

Le DGP pour détecter les anomalies liées au sexe

Les maladies récessives liées au sexe : l’hémophilie, le syndrome de l’X fragile, les maladies neuromusculaires.
Les troubles dominants liés au sexe: le syndrome de Rett, le rachitisme résistant à la vitamine D, l’incontinentia pigmenti.
Les anomalies monogéniques: la fibrose kystique, la maladie de Tay-Sachs, la maladie de Huntington, la drépanocytose.
Réarrangements chromosomiques: translocation chromosomique, inversion chromosomique, délétions chromosomiques, aneuploïdie.