Qu’est-ce que l’infertilité ?

L’infertilité fait référence à l’incapacité de tomber enceinte après 12 mois de rapports sexuels réguliers sans contraception pour les femmes de moins de 35 ans ou, après 6 mois pour les femmes de plus de 35 ans. L’infertilité fait également référence à l’incapacité de porter un enfant à terme.

Dans la clinique de FIV à Chypre du Nord, il est important de sensibiliser à la question de la fertilité pour déterminer quand il est temps de consulter un professionnel. Environ 85% de tous les couples parviendront à mener une grossesse à terme une année après de tentative. 7% de couples concevront aprés deuxième année. Les 15% de couples restants ne pourront pas concevoir. Nous recommandons généralement de consulter un médecin si aucune grossesse n’est survenue dans les 6 à 12 mois.

 

Comment se produit la grossesse

Pour qu’un couple puisse concevoir, les choses suivantes devraient se produire :

  • Une femme doit produire et libérer un ovocyte viable de l’un de ses ovaires (ovulation).
  • Un homme doit produire un sperme viable qui peut féconder avec succès l’ovocyte de la femme (fécondation).
  • L’ovocyte doit traverser une trompe de Fallope vers l’utérus (transport).
  • L’ovocyte fécondé doit se fixer à la paroi de l’utérus (implantation).

 

Les causes de l’infertilité

Plusieurs facteurs sont l’origine de l’infertilité, à savoir des facteurs liés à la production d’ovocytes ou de spermatozoïdes, à la génétique, à l’âge ou à l’exposition aux produits chimiques et aux toxines. Il existe diverses conditions dans lesquelles une personne peut être invitée à consulter un médecin avant 12 mois pour tenter de concevoir.

 

Infertilité chez les femmes

  • Problèmes menstruels : Avoir des menstruations indique que l’ovulation se produit régulièrement. Si les cycles d’une femme se produisent à des intervalles plus longs, cela peut indiquer qu’elle n’ovocyte pas régulièrement, ou qu’elle n’ovocytes pas. L’ovulation est essentielle à la grossesse. Si vos cycles menstruels sont peu fréquents ou irréguliers, il faut consulter un spécialiste.
  • Âge : La réserve ovarienne (le nombre d’ovocytes dans les ovaires d’une femme) diminue progressivement à mesure que la femme vieillit. Parallèlement à la quantité d’ovocytes, la qualité de ses ovocytes diminue également. À mesure qu’une femme vieillit, ses ovocytes sont plus susceptibles d’être anormaux génétiquement ou chromosomiquement. Le DPI Chypre (diagnostic génétique préimplantatoire) ou le PGS Chypre (dépistage génétique préimplantatoire) peuvent être la meilleure solution. Il est recommandé aux femmes de plus de 35 ans de consulter un médecin si elles essaient de concevoir depuis 6 mois ou plus.
  • Infections pelviennes ou maladies sexuellement transmissibles : les infections sexuellement transmissibles, telles que la chlamydia ou la gonorrhée, peuvent provoquer un blocage dans les trompes de Fallope suite à une inflammation et des cicatrices. Les trompes de Fallope facilitent le processus de conception car elles permettent à l’ovocyte mature de se déplacer des ovaires et de rencontrer les spermatozoïdes lors des rapports sexuels. À l’aide d’une échographie, notre médecin peut détecter si les trompes de Fallope sont ouvertes ou bloquées et un traitement approprié sera conseillé.
  • Anomalies utérines. Les fibromes et les polypes de l’endomètre (prolifération de cellules dans l’utérus ou la muqueuse de l’utérus) peuvent réduire la capacité de l’endomètre à accepter l’embryon et à soutenir sa croissance et son développement pendant la grossesse. Ces anomalies peuvent également provoquer des saignements entre les cycles menstruels. Les femmes ayant des antécédents de l’une de ces anomalies devraient se faire tester après 6 mois de tentative de conception. Les fibromes utérins peuvent être retirés par la chirurgie de la reproduction à Chypre.
  • Causes inconnues : Parfois, les tests de fertilité ne révèlent pas la cause de l’infertilité. Mais avec la FIV à Chypre, même lorsque les causes de l’infertilité ne sont pas connues, divers traitements de fertilité peuvent être proposés aux individus et aux couples pour les aider à fonder ou à agrandir leur famille.

 

Infertilité chez les hommes

Certaines causes sont l’origine de l’infertilité masculine à savoir :

  • Varicocèle. Il s’agit d’une condition dans laquelle les veines des testicules d’un homme s’agrandissent et empêchent la circulation sanguine. Les varicocèles peuvent provoquer une anomalie dans la forme de spermatozoïdes et une insuffisance dans la production de spermatozoïdes
  • Les problèmes d’éjaculation surviennent lorsque les spermatozoïdes ne peuvent pas se déplacer vers l’extérieur ou que leur transport est retardé. Ces problèmes peuvent survenir en raison d’une intervention chirurgicale, de blessures ou du vieillissement.
  • Les anomalies structurelles peuvent endommager ou bloquer les organes reproducteurs, entraînant un déséquilibre hormonal, un dysfonctionnement sexuel et l’infertilité. Les testicules sous-développés ou non descendants peuvent également diminuer la capacité d’un homme à engendrer un enfant.
  • Problèmes de sperme. Un faible nombre de spermatozoïdes, une mauvaise qualité des spermatozoïdes ou une motilité ou une forme anormale sont les problèmes d’infertilité les plus courants chez les hommes.

L’infertilité peut-elle être génétique

De nombreuses femmes sont incapables de concevoir à cause de certaines anomalies chromosomiques ou de troubles monogéniques qui ont été transmis par leurs parents. Les embryons chromosomiquement anormaux conduisent souvent à une fausse couche. Même si un embryon anormal s’implante dans la muqueuse utérine, il est fort possible que la grossesse ne réussisse pas ou que l’enfant naisse avec des malformations congénitales.

Un embryon est considéré anormal lorsque l’une des anomalies suivantes se produit :

  • Un chromosome manquant ou supplémentaire
  • Un chromosome à l’envers
  • Un changement dans la structure génétique
  • Morceaux de chromosome attachés au mauvais chromosome

Les troubles monogéniques sont des mutations dans la séquence d’ADN d’un gène spécifique. Un manque de protéine provoqué par une mutation génétique spécifique peut modifier le fonctionnement des cellules. Les troubles monogéniques tels que la fibrose kystique et Tay Sachs sont hérités des parents et peuvent être facilement transmis à la progéniture.

Les individus et les couples diagnostiqués avec des défauts chromosomiques ou génétiques spécifiques peuvent bénéficier d’un dépistage génétique préimplantatoire (PGS) ou d’un diagnostic génétique préimplantatoire (DPI) pendant leur traitement de Chypre par FIV. Ces tests génétiques augmenteront les chances d’avoir une grossesse normale et avoir un enfant biologique en bonne santé.

L’endométriose est une cause de l’infertilité

L’endométriose est une condition dans laquelle les cellules qui tapissent la cavité utérine (endomètre) se développent dans d’autres régions du corps. L’endométriose peut conduire à l’infertilité en provoquant une inflammation et des cicatrices. Elle peut également avoir un effet négatif sur la qualité des ovocytes, du sperme ou des embryons. Si vous avez reçu un diagnostic d’endométriose, il existe des méthodes chirurgicales qui peuvent vous aider à retirer les cellules de l’endomètre. Une chirurgie et la FIV dans notre clinique de fertilité à Chypre peut augmenter les chances de réussite de la conception et de la grossesse.

Infertilité & Obésité

L’obésité est une accumulation anormale de graisse corporelle qui est généralement> 20% supérieure du poids corporel idéal d’un individu. C’est ce qu’on appelle un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30. Les personnes de cette catégorie sont beaucoup plus susceptibles de faire face à l’infertilité que les personnes de poids normal.

L’obésité peut provoquer l’ovulation et des problèmes menstruels, une baisse de la qualité des ovocytes et une baisse du taux de grossesse. L’obésité peut également affecter la fertilité des hommes. Certains problèmes de fertilité courants dus à l’embonpoint comprennent la production de sperme et les problèmes d’érection.

La bonne nouvelle est qu’en modifiant certains modes de vie, comme maintenir une alimentation saine et faire du sport, vous pouvez améliorer vos chances de tomber enceinte. Perdre même quelques kilos peut avoir un impact positif sur votre capacité à concevoir.

Nous comprenons que la perte de poids n’est pas facile, mais grâce à l’engagement et au dévouement, il est possible d’atteindre un poids corporel plus sain et d’améliorer le taux de succès de votre FIV. L’astuce consiste à trouver des personnes qui vous soutiendront ou mieux encore, des personnes qui feront partie du voyage lui-même (votre partenaire par exemple). Cela vous aidera à adopter de saines habitudes de vie et à améliorer vos chances de conception future.

Comment faire le diagnostic d’infécondité

Nos spécialistes de la fertilité à euroCARE IVF peuvent vous faire quelques tests pour vérifier les problèmes d’infertilité. Le bilan d’infertilité comprend :

  • Échographie Trans-vaginale – L’échographie est un outil important pour évaluer votre réserve ovarienne (nombre d’ovocytes disponibles dans les ovaires) et évaluer l’utérus, les trompes et les ovaires pour détecter toute anomalie structurelle. De nombreuses anomalies peuvent être détectées par échographie, notamment les fibromes et les polypes, les trompes de Fallope bloquées, les kystes ovariens, etc.
  • Tests de laboratoire – La femme doit faire des tests sanguins pour mesurer les niveaux des hormones suivantes : l’hormone anti-müllérienne (AMH), qui est liée à la fonction ovarienne et à l’ovocyte d’une femme ; hormone stimulant la thyroïde (TSH) qui indique s’il y a des problèmes avec la fonction thyroïdienne ; et la prolactine (PRL), une hormone qui régule les menstruations.
  • Analyse du sperme – L’analyse du sperme est un test de fertilité qui mesure : le nombre de spermatozoïdes, la concentration, la motilité (mouvement) et la morphologie (forme). Une anomalie dans l’un de ces paramètres sera l’origine d’une mauvaise qualité du sperme et une diminution de la capacité du sperme à féconder l’ovocyte. Si les résultats de vos analyses de sperme sont anormaux, une évaluation plus approfondie est généralement requise.
  • Examen médical – L’évaluation médicale comprend les examens physiques et les antécédents médicaux et sexuels des deux partenaires. Notre médecin peut vous poser certaines questions lors de votre consultation de fertilité : Depuis quand vous essayez de tomber enceinte ? Quelle est la fréquence de vos rapports sexuels ? Avez-vous des douleurs pendant vos menstruations ou vos rapports sexuels ? Avez-vous déjà été enceinte ? À quelle fréquence avez-vous des cycles menstruels ? Avez-vous des problèmes médicaux ou avez-vous déjà fait une chirurgie ? Avez-vous des antécédents familiaux médicaux ou génétiques ? Ces questions et bien d’autres seront discutées lors de votre consultation de fertilité avec notre spécialiste FIV pour l’aider à développer un traitement personnalisé pour vous.
  • Autres tests (si nécessaire)

Peut-on traiter l’infertilité

Une fois le diagnostic posé, l’infertilité peut être traitée avec des thérapies conventionnelles telles que l’acte médical ou la réparation chirurgicale des organes reproducteurs. Alternativement, on peut vous recommander des technologies de reproduction assistée pour vous aider à tomber enceinte.

Quelles sont les traitements d’infertilité valable pour moi ?

  • Insémination artificielle : l’insémination intra-utérine (IIU) à Chypre est un traitement de fertilité dans lequel le sperme est placé dans l’utérus. Le sperme est lavé et préparé pour l’insémination. Les spermatozoïdes les plus mobiles sont rapprochés des tubes et de l’ovocyte libéré. L’insémination est réalisée en injectant une grande quantité de sperme concentré dans l’utérus dans le but d’établir une grossesse.
  • Fécondation in vitro (FIV) à Chypre : la FIV est le traitement de fertilité le plus efficace et le plus couramment utilisé dans lequel les ovocytes sont récupérés des ovaires puis fécondés avec le sperme dans notre laboratoire d’embryologie. La FIV a révolutionné la technologie de procréation assistée et la façon dont les spécialistes de la fertilité aident les gens à avoir un bébé. Avec la FIV, la fécondation est faite en injectant des spermatozoïdes sains dans les ovocytes collectés. Cette méthode de fertilisation est appelée injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI) à Chypre. Les embryons résultants sont cultivés en laboratoire pendant trois à cinq jours avant d’être transférés dans l’utérus. Douze jours après le transfert d’embryons, la femme vérifie si elle est enceinte à l’aide d’un test bêta-hCG.
  • Reproduction par des tiers : il s’agit des traitements de fertilité où une autre personne fournit les spermes ou les ovocytes pour aider un individu ou un couple à avoir un bébé. Il existe quatre types de reproduction par des tiers, notamment :
  1. Don de sperme à Chypre – un traitement qui utilise le sperme fournis par un donneur pour faciliter la fécondation des ovocytes de la femme lors de la FIV ;
  2. Don d’ovocyte à Chypre – un traitement dans lequel une donneuse d’ovocyte donne ses ovocytes pour aider une autre femme à concevoir suite à une FIV. Les embryons obtenus sont ensuite transférés dans l’utérus de la future mère (donneuse d’ovocytes receveuse) le troisième ou le cinquième jour de leur développement.
  3. Don d’embryons à Chypre – un traitement où un embryon est créé à l’aide d’ovocytes frais de la donneuse et des spermes congelés de donneur, puis transféré dans l’utérus de la femme receveuse.
  4. Gestation pour autrui – un traitement dans lequel une autre femme reçoit l’embryon et mène la grossesse à terme.

Quelles sont les étapes de la FIV

La FIV à Chypre-Nord est un processus en plusieurs étapes qui prend environ 20 jours. La femme subit une stimulation ovarienne pour encourager les ovaires à produire plusieurs ovocytes. Une fois les ovocytes sont prêts, une injection d’hCG est administrée pour stimuler la maturation finale des ovocytes. Juste avant l’ovulation, les ovocytes matures sont récupérés par aspiration guidée par échographie. La procédure de ponction des ovocytes ne prend que 15 à 20 minutes. Une fois les ovocytes collectés, ils sont remis à l’embryologiste qui les évalue puis les féconde avec le sperme du partenaire ou du donneur en utilisant l’ICSI (injection intracytoplasmique de spermatozoïdes). Le sperme est injecté dans chaque ovocyte mature et les embryons résultants sont placés dans un milieu de culture qui fournit les nutriments appropriés pour assurer leur survie et leur croissance avant d’être transférés dans l’utérus de la femme.

Après trois à cinq jours, les embryons qui ont montré une excellente qualité et qui ont démontré un développement approprié sont sélectionnés pour être transférés dans l’utérus. Le transfert d’embryons est effectué dans notre clinique à l’aide d’un cathéter préchargé mince, doux, stérile et flexible dans les 15 minutes. Un test bêta hCG est effectué 12 à 14 jours après la ponction des ovocytes.

Conseils pour améliorer votre fertilité

Des facteurs liés au mode de vie tels que la nutrition, le poids corporel, l’exercice, le stress et les toxines environnementales peuvent avoir un effet important sur votre fertilité. Vous trouverez ici des conseils utiles recommandés par notre spécialiste de la fertilité :

  • Régime à faible indice glycémique. Évitez les aliments transformés et sucrés et remplacez-les par une alimentation saine à faible indice glycémique qui comprend beaucoup de fruits et légumes, de bonnes graisses et des protéines maigres. Incorporez des aliments qui soutiennent l’intestin comme les aliments fermentés, les fibres et les probiotiques.
  • Suppléments en vitamines. Les suppléments contenant des vitamines C et E, du zinc et de la coenzyme Q10 augmentent la fertilité masculine et féminine. La vitamine D, l’huile de poisson et les vitamines B sont connues pour diminuer l’infertilité.
  • Exercice régulier. Une activité physique accrue peut avoir des effets profonds sur votre santé et votre fertilité en général.
  • Réduire le stress. Bien que le stress ne cause pas l’infertilité, l’infertilité dans la plupart des cas peut provoquer du stress et de l’anxiété. Il existe de nombreuses méthodes pour réduire le stress, notamment le yoga, la méditation ou le tai-chi. Dormir suffisamment est également essentiel pour fournir du repos à votre corps et trouver de la force dans les moments difficiles.
  • Limitez l’exposition aux toxines environnementales. Les toxines environnementales peuvent provoquer un déséquilibre hormonal et contribuer à l’infertilité.
  • Consultez un spécialiste de la fertilité. Nous vous encourageons à travailler avec un médecin de fertilité pour résoudre vos problèmes de fertilité. Un plan de traitement personnalisé peut vous aider à équilibrer vos hormones, à surmonter l’infertilité et à améliorer la santé.

Traiter l’infertilité à euroCARE IVF

Grâce aux nombreux progrès de la technologie de reproduction assistée au cours des dernières années, les individus et les couples qui tentent de concevoir peuvent réaliser leur rêve de devenir parents et avoir un enfant en bonne santé. Pour déterminer le meilleur traitement pour vous et votre partenaire (si vous en avez), nous effectuons une évaluation complète pour déterminer la ou les causes de l’infertilité. Avoir un diagnostic d’infertilité précis peut nous aider à développer un plan de traitement personnalisé qui vous donnera les meilleures chances de conception. La technologie de procréation assistée (TAR) est le traitement de l’infertilité le plus avancé à la disposition des femmes et des hommes. Ces techniques modernes et à la pointe de la technologie, réalisées à la clinique euroCARE IVF, ont permis à des milliers de personnes et de couples d’avoir un bébé et de construire ou d’agrandir leur famille grâce à la science et à l’expertise. Découvrez les options de traitement disponibles à euroCARE IVF pour vos problèmes d’infertilité !