Quelles sont les causes de l’échec de l’implantation après une FIV ?

Même si la FIV Chypre est la technologie de reproduction la plus sophistiquée à Chypre, elle ne produit parfois pas le résultat souhaité. La cause la plus courante est l’échec de l’implantation.

Lutter contre l’infertilité nécessite une solide préparation mentale pour faire face aux obstacles et aux échecs attendus et inattendus.

De nombreuses femmes et couples choisissent de créer ou d’agrandir leur famille via la fécondation in vitro (FIV). C’est la technologie de procréation assistée la plus réussie qui a apporté la joie à de nombreuses femmes et couples.

Ici, vous apprendrez tous les détails sur ce que vous pouvez faire pour améliorer vos chances de concevoir un bébé en bonne santé.

Gardez votre visage toujours vers le soleil et Gardez votre optimisme !

Voyons d’abord ce qu’est l’implantation de l’embryons

L’implantation est l’étape où l’embryon se fixe à la paroi utérine et s’y enlace pour s’alimenter par la mère. Lorsque l’embryon atteint ce stade avancé de développement, il est souvent appelé « blastocyste ».

L’implantation embryonnaire réussite et complète est un processus qui repose sur le développement embryonnaire continu et l’interaction bidirectionnelle entre le blastocyste et l’endomètre (muqueuse utérine). D’un point de vue médical, l’implantation est confirmée lorsque la grande cavité de fluide entourant l’embryon est détectée par l’échographie

L’implantation au cours de la FIV à Chypre

Dans les cycles FIV à Chypre, l’implantation est la dernière étape du processus qui peut ou non conduire à une grossesse réussie.

Malgré les efforts déployés par l’équipe médicale pour transférer 100% d’embryons sains, la procédure peut parfois échouer. Cela signifie qu’il existe d’autres facteurs impliqués dans le processus d’implantation, et en les découvrant, vous pouvez améliorer considérablement vos chances de grossesse.

Le rôle de la mère dans l’échec de l’implantation

La plupart des facteurs provoquant l’infertilité sont liés à des anomalies de l’appareil reproducteur féminin. Les facteurs maternels courants peuvent inclure :

L’Utérus non réceptif

En tant que lieu où se déroule la magie de la grossesse, l’utérus de la femme est un facteur décisif pour savoir si une grossesse se produira ou non. Certains problèmes utérins peuvent contribuer à l’échec de l’implantation. Ceux-ci peuvent être principalement distingués en deux groupes principaux :

  1. Les Problèmes anatomiques

Les anomalies structurelles de l’utérus sont une cause fréquente d’échec des cycles de FIV et celles -ci comprennent :

  • Trompes de Fallope bloquées ou remplies de liquide
  • Présence de fibromes
  • Anomalie utérine
  • Polypes de l’endomètre

La bonne nouvelle est que ces facteurs peuvent être facilement détectés et traités avant le traitement.

  1. Les Problèmes de l’endomètre

Ses problèmes sont liés aux problèmes de la muqueuse de l’utérus. En tant que facteur principal déterminant la réceptivité de l’utérus, la doublure permet à l’embryon de se fixer juste pendant un bref instant (également connu sous le nom de « fenêtre d’implantation »). Si la muqueuse utérine n’était pas prête, l’implantation échoue.

Les causes de l’endomètre non réceptif sont :

  • L’Épaisseur de l’endomètre inférieure à 6 mm
  • Thrombophilie (interruption du flux sanguin vers le placenta)
  • Endométrite (inflammation de la muqueuse utérine)
  • Endométriose (condition gynécologique de la croissance mal placée du tissu endométrial)

Dans certains cas, l’endomètre peut entraîner l’échec de l’implantation même sans anomalie détectée. Cela se produit souvent en raison de l’interaction interrompue entre l’endomètre et l’embryon.

Mauvaise réponse ovarienne

Il y a des cas où les ovaires d’une femme ne répondent pas adéquatement aux médicaments de fertilité (stimulation ovarienne). Le résultat est une incapacité à produire plusieurs ovocytes pour la fécondation.

Cela est courant pour les femmes en âge de procréer avancer, ainsi que pour les femmes présentant des taux accrus d’hormones folliculostimulantes (FSH). Dans les deux cas, une production insuffisante d’ovocytes peut en résulter. Avoir un nombre d’ovocytes diminue contribue à la diminution de chances de produire des embryons de bonne qualité. Cela, à son tour, diminue les chances de réussite de la FIV.

Problèmes liés à la qualité de l’embryon

Les causes d’un embryon « faible » sont nombreuses. Le problème le plus grave, cependant, est relié aux anomalies chromosomiques. De nombreuses études ont montré que cela se produit la plupart du temps à cause de l’âge. À mesure que les femmes et les hommes vieillissent, la qualité des ovocytes et des spermatozoïdes diminue, ce qui augmente le risque d’anomalies chromosomiques.

Zona Pellucida

La zone pellucide est la membrane de couverture d’un embryon. Parfois, en raison de l’épaississement de cette membrane, l’embryon ne peut pas sortir de la membrane, ce qui rend impossible la réussite de l’implantation. Cette étape est cruciale pour une implantation réussie et tout défaut de la zone pellucide peut affecter négativement l’implantation.

 

Facteurs Paternels

Le partenaire masculin contribue à l’autre moitié du matériel génétique de l’embryon. Toute irrégularité des spermatozoïdes telle qu’une morphologie ou une motilité anormale peut affecter négativement l’état génétique et morphologique de l’embryon et potentiellement conduire à des problèmes d’implantation.

 

 Le style de vie affecte l’implantation

Le mode de vie affecte de manière significative la santé reproductive et la santé en général des deux partenaires. De mauvaises habitudes de vie peuvent réduire vos chances de concevoir ou de porter un bébé à terme.

Voici quelques exemples de mauvaises habitudes qui peuvent diminuer les taux de fertilité :

  • Le tabac
  • Indice de masse corporelle dans la plage d’obésité
  • Consommation immodérée de caféine ou d’alcool
  • Niveaux élevés de stress
  • Insuffisance de sommeil

Tests d’échec d’implantation courants

Bien que vous puissiez penser qu’il n’y a pas grand-chose à faire concernant l’implantation, il existe une variété de tests qui peuvent améliorer le pronostic d’une FIV réussie. Avant de commencer un traitement de fertilité à Chypre, il est important de parler avec votre médecin sur les tests qui peuvent fournir des informations sur les causes de l’échec de l’implantation.

Bilan hormonal

Ce sont de simples tests de fertilité qui mesurent les niveaux d’hormones de reproduction dans votre sang. Les tests hormonaux peuvent être effectués dans votre pays d’origine ou à notre clinique à votre arrivée à Chypre Nord, guidés par les meilleurs médecins de fertilité à Chypre.

Le Test d’Hormone Folliculo-Stimulante (FSH)

Ce test est utilisé pour évaluer les niveaux d’hormone folliculo-stimulante (FSH). La FSH est essentielle pour la production d’ovocytes, et la vérification de ses niveaux vous aidera à découvrir des problèmes avec votre réserve d’ovocytes ou vos ovaires.

Test de l’hormone thyréostimulante (TSH)

Il est utilisé pour l’évaluation de l’hormone stimulant la thyroïde (TSH). Une concentration anormale de cette hormone peut entraîner des problèmes de conception ou d’implantation.

Prolactine

Le niveau de prolactine indique la capacité de la muqueuse utérine à produire des œstrogènes. Des niveaux accrus de prolactine peuvent compromettre la qualité des embryons obtenus.

 Hormone Anti-Müllérienne (AMH)

L’AMH est l’une des hormones indiquant les réserves ovariennes (nombre d’ovocytes dans les ovaires) de la mère. Elle est sécrétée par le développement de sacs d’ovocytes (follicules). Un niveau élevé d’AMH indique une bonne réserve d’ovocytes

Estradiol (E2)

L’œstradiol est une hormone sécrétée par les follicules ovariens. Les niveaux d’estradiol sont également utilisés pour déterminer la réserve ovarienne. Des niveaux d’hormones élevés indiquent que vous pouvez avoir un problème avec votre réserve ovarienne et des défauts avec les ovaires (SOPK, tumeurs)

Échographie Transvaginale

Ce test est utilisé pour surveiller le nombre de follicules dans les ovaires (également connu sous le nom de nombre de follicules antraux [AFC]) et pour toute anomalie de l’utérus (par exemple, kystes ovariens, fibromes, polypes)

Dépistage génétique préimplantatoire (PGS) à Chypre

Ce test génétique spécialisé est utilisé pour évaluer la qualité de l’embryon en le scannant pour détecter les anomalies chromosomiques

Test de réceptivité de l’endomètre

Un quart des femmes subissant des traitements de FIV ne parviennent pas à concevoir en raison d’un endomètre non réceptif. Ce test est utilisé pour détecter la fenêtre d’implantation avec une grande précision chez les patientes présentant des échecs de FIV.

Traitement de l’échec d’implantation

Le traitement des problèmes d’implantation est basé sur la cause identifiée de l’implantation infructueuse. Le traitement doit être basé sur le sexe du partenaire et, en outre, sur le facteur spécifique à l’origine de l’échec de l’implantation.

Traiter les facteurs féminins

L’échec d’implantation peut être causé par des facteurs associés au système reproducteur féminin, notamment :

Facteurs anatomiques

Les traitements possibles des problèmes anatomiques (tels que les fibromes, les polypes de l’endomètre, les malformations congénitales, les malformations utérines) comprennent des procédures chirurgicales telles que :

  • Septectomie
  • Myomectomie
  • Polypectomie
  • Adhésiolyse
  • Excision de sactosalpinx

Facteurs liés à l’endomètre

Ce sont des facteurs liés à la réceptivité et à l’épaisseur de l’endomètre. Les traitements comprennent :

  • Médicaments (tels que l’aspirine, le sildénafil)
  • Application de la stimulation mécanique
  • Thérapie œstrogène

Il y a un groupe de facteurs qui sont liés au flux sanguin perturbé vers l’endomètre. Les traitements possibles sont :

  • Héparine de bas poids moléculaire (LMWH)
  • Médicaments (p. Ex. Aspirine)
  • Corticostéroïdes

 Problèmes immunologiques

Le traitement des problèmes du système immunitaire qui rejette l’embryon et empêche la conception comprend :

  • Une dose élevée de traitement par immunoglobulines intraveineuses
  • Intralipide

Traiter le facteur masculin

La qualité du matériel reproductif masculin peut également affecter la qualité de l’embryon. L’âge des ovocytes peut considérablement réduire les chances de succès d’une grossesse. La qualité de l’ADN du sperme est cruciale pour la bonne santé de l’embryon. La méthode de traitement courante est l’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes morphologiquement sélectionnés (IMSI)

Traiter les facteurs embryonnaires contribuant à l’échec de l’implantation

Ces facteurs se réfèrent à tous les problèmes qui peuvent diminuer la qualité de l’embryon et réduire les chances de se fixer à la paroi utérine. Les traitements qui seraient mentionnés ci-dessous aident à surmonter la contribution embryonnaire à l’échec de l’implantation.

Facteurs génétiques

Le DPI à Chypre (diagnostic génétique préimplantatoire) peut aider à éviter le danger de transférer des mutations génétiques d’un ou des deux parents. Ces mutations génétiques peuvent considérablement réduire la capacité de l’embryon à se fixer à la paroi utérine. Le DPI à Chypre détecte plus de 100 mutations et offre aux couples la possibilité d’une conception réussie.

Traiter les problèmes de développement embryonnaire

Ces techniques sont utilisées pour traiter les problèmes de qualité ou de développement de l’embryon :

  • Examen de la culture de blastocystes
  • Éclosion assistée
  • Transfert séquentiel
  • Transfert intrafallopien Zygote (ZIFT)
  • Système de co-culture

Comment la FIV à Chypre peut-elle empêcher l’échec de l’implantation ?

La fécondation in vitro (FIV) à Chypre est un traitement de fertilité courant dans lequel la fécondation a lieu en dehors du corps de la femme. Pour le succès de la conception, cet ovocyte utilisé provient soit de la future mère, soit d’une donneuse d’ovocytes, qui sont fécondés avec le sperme du partenaire ou du donneur dans un laboratoire.

Il existe un large éventail de traitements de FIV qu’euroCARE propose pour vous aider. Tous traitent de la cause de l’infertilité. Selon votre cas, notre médecin vous recommandera le plan de traitement le plus adapté pour vous (et votre partenaire).

Transfert de blastocyste

Le Transfert de blastocyste fait référence au transfert d’embryon effectué au 5eme jour de son développement et c’est un traitement proposé par euroCARE. Les embryons qui sont cultivés pendant 5-6 jours dans le laboratoire de FIV sont capables d’atteindre avec succès la phase des blastocystes. À ce stade de développement, les blastocystes peuvent compter sur leur propre matériel génétique pour produire de l’énergie. Cela les rend autonomes et leur permet de s’implanter dans le mur avec plus de succès.

Éclosion assistée

L’éclosion assistée est une technique de reproduction assistée avancée qui aide l’embryon à sortir de sa couche externe (zona pellucida). Parfois, cette membrane est épaisse en raison de divers facteurs (par exemple, l’âge, le gel). La procédure offre une assurance dans le processus d’éclosion de l’embryon. Vous pouvez également le trouver sur la liste des traitements de FIV qu’euroCARE vous propose.

Colle embryonnaire

La colle d’embryon est une autre approche pour augmenter les chances d’implantation après le transfert. La colle d’embryon est un milieu contenant tous les nutriments nécessaires à la croissance de l’embryon. euroCARE vous le permet également.

 Tests génétiques préimplantatoires

Le dépistage génétique préimplantatoire (PGS) et le diagnostic génétique préimplantatoire (DPI) sont des tests génétiques utilisés pour dépister des cellules uniques d’embryons à la recherche de défauts génétiques potentiels et d’anomalies chromosomiques. Cette technique de dépistage avancée offre aux couples la possibilité de sélectionner des embryons qui sont génétiquement normaux avant le transfert d’embryons.

Le DPI à Chypre peut aider à prévenir le transfert de mutations génétiques, telles que la dystrophie musculaire, l’anémie falciforme, la fibrose kystique, Tay-Sachs. PGS Chypre peut aider à éviter les troubles chromosomiques tels que le syndrome de Down. Ces troubles contribuent grandement à l’échec de l’implantation et nous sommes heureux de pouvoir vous aider avec cela aussi !

Choisissez la meilleure option de traitement chez euroCARE pour une grossesse réussie !

La FIV Chypre est une excellente option si vous rencontrez des difficultés pour construire votre propre famille a cause le l’échec d’une implantation antérieure. Les taux de réussite de la FIV à Chypre que notre clinique présente fièrement prouvent que vous êtes au bon endroit pour faire le premier pas vers une grossesse !

Chez euroCARE, nous proposons de nombreux traitements que vous pouvez suivre en cas d’échec de l’implantation. Une technologie de pointe, un contrôle qualité et une surveillance constante garantissent le succès de chaque étape de la conception.

Trouvez des kits de FIV à des prix imbattable à euroCARE, une clinique moderne située sur la magnifique île de Chypre. Faites votre premier pas aujourd’hui et réservez une consultation gratuite !