Planification de la FIV après la pandémie de Covid-19 ? Voici ce que vous devez savoir

Les cliniques de fertilité commencent à rouvrir après l’épidémie de Covid-19. Bien que toutes les cliniques ne fonctionnent pas à pleine capacité, la situation des soins de reproduction s’améliore lentement mais sûrement.

Des milliers de personnes et de couples espèrent pouvoir enfin réaliser leurs rêves d’avoir un bébé.

 

Que s’est-il passé pendant le débordement de Covid-19 ?

Tout a commencé en mars 2020, lorsque l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré le virus Covid-19 une pandémie en raison de sa propagation incontrôlée à l’échelle mondiale.

Les traitements de reproduction étant perçus comme « non essentiels », c’est pourquoi les cliniques de fertilité ont été contraintes de fermer temporairement. Pour arrêter la propagation du coronavirus, la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (ESHRE) a recommandé les mesures de prudence suivantes :

  • Report de nouveaux cycles de traitement, y compris l’induction de l’ovulation, l’insémination intra-utérine (IIU), la fécondation in vitro (FIV) et la congélation des ovocytes
  • Annulation des transferts d’embryons dans les cycles de FIV
  • Suspension des chirurgies électives et des tests diagnostiques non urgents
  • Prise en charge des patients actuellement « en cycle » et de ceux qui ont besoin d’une congélation urgente des œufs (par exemple, les patients cancéreux)
  • Réduction des interactions en personne grâce à des consultations vidéo

Comment les patients ont-ils été affectés par cette décision ?

Les cycles de traitement nécessitant du temps pour se remettre en marche, plusieurs patients craignaient que le retard affecte la réussite de leurs traitements. Un groupe de patientes particulièrement touchées était les femmes de plus de 35 ans, ainsi que celles ayant une faible réserve ovarienne.

Dans certains pays, les gens ont même commencé à signer des pétitions pour la continuité des soins de reproduction pendant l’épidémie de Covid-19. Cependant, les experts ont fait valoir qu’un retard de trois mois dans le traitement aurait peu ou pas d’effet sur la réussite de leur grossesse, en particulier pour les femmes de plus de 40 ans.

Covid-19 et fertilité

Les données actuelles suggèrent que Covid-19 n’affecte pas la qualité des ovocytes ni provoque une infertilité chez les femmes. L’infection ne semble pas non plus augmenter le risque de fausse couche. D’après les données connues, le virus ne peut pas être transmis par les tissus reproducteurs, comme les ovocytes, le sperme ou les embryons.

Cependant, si vous suivez un traitement de fertilité, la fièvre peut réduire le nombre d’ovocytes récupérés, augmenter les doses de médicaments de stimulation nécessaires et allonger le cycle. Ces effets, cependant, sont réversibles et n’auront pas d’impact sur vos futurs cycles.

Contrairement aux femmes, les hommes peuvent éprouver des problèmes à court terme en raison de Covid-19, tels qu’une diminution du nombre de spermatozoïdes ou une mauvaise motilité. Ces effets sont similaires à ceux de la grippe, ce qui signifie qu’une fois la fièvre disparaît, le sperme revient à son état normal.

Précautions pour les femmes enceintes

Les femmes enceintes ne sont pas plus susceptibles d’être infectées par le coronavirus que les autres femmes. Cependant, les femmes qui tombent malades avec Covid-19 pendant la grossesse courent un risque plus élevé de complications de la grossesse, telles que la rupture des membranes avant la mise en travail et l’accouchement prématuré.

Pour éviter une infection potentielle, il est recommandé aux femmes enceintes de prendre toutes les mesures, y compris l’éloignement social, le lavage régulier des mains et la désinfection des surfaces quotidiennement. Bien que l’infection ne puisse pas être transmise in utero, le nouveau-né peut être infecté après l’accouchement. Pour protéger votre bébé de la maladie, portez un masque facial et lavez-vous les mains avant chaque tétée.

Quelle est la situation actuelle des soins de reproduction ?

Maintenant que nous avons dépassé le pic, les services de fertilité peuvent enfin être rétablis et les cliniques peuvent rouvrir. Aucun nouveau cas de coronavirus n’ayant été détecté en République turque de Chypre du Nord (TRNC) au cours des 4 dernières semaines, nous sommes plus qu’heureux d’annoncer que la clinique euroCARE IVF rouvrira très bientôt.

Bien que la situation avec la pandémie de Covid-19 se soit considérablement améliorée, les cliniques doivent toujours suivre des protocoles stricts pour minimiser le risque de transmission des coronavirus. Afin de réduire les contacts physiques entre les patients et le personnel, les consultations seront menées principalement par vidéo et par téléphone. De plus, il y aura moins de visites à la clinique et moins de personnes seront autorisées de rester dans la clinique (y compris dans la salle d’attente).

Est-il recommandé de faire une FIV après Covid-19 ?

Pour éviter le risque d’infection, la clinique euroCARE IVF a alloué un nombre limité de visites quotidiennes préprogrammées. La désinfection est également mise en œuvre quotidiennement afin de maintenir un niveau d’hygiène constant.

Si vous devez vous rendre à la clinique, quelques questions vous seraient posées pour identifier si vous aviez les symptômes du coronavirus (tels que fièvre, toux et essoufflement), ainsi que si vous avez eu des contacts étroits avec une personne infectée. Pour entrer dans la clinique, vous devrez porter un masque facial et garder une distance physique d’au moins deux mètres. Vous ne devez pas vous présentez à la clinique accompagnée, sauf avec une personne qui a une consultation ou une procédure à faire.

Les mesures supplémentaires que nous avons mises en place incluent des consultations virtuelles, des séances de planification de traitement en ligne et des tests de diagnostic sans contact. Vous pouvez également signer des formulaires de demande, consentir et recevoir votre protocole de traitement en ligne.

Tous les patients sont tenus de signer un code de conduite avant le traitement où ils acceptent d’éviter les comportements qui pourraient les mettre à risque d’infection Covid-19 et pratiquent la distanciation sociale

Vous êtes prêt à commencer votre traitement de FIV ?

Pour les personnes qui attendaient de commencer une FIV, la bonne nouvelle est que plusieurs cliniques rouvrent. Avec un regain d’espoir, de nombreux parents peuvent désormais demander un traitement pour fonder ou agrandir leur famille.

Si vous envisagez de subir une FIV, planifiez une consultation vidéo gratuite aujourd’hui et obtenez les conseils et l’aide dont vous avez besoin pour devenir le parent que vous souhaitez être.