Qu’est-ce que le don d’ovocytes et comment ça marche ?

Don d’ovocytes Chypre est le processus par lequel une femme (donneuse d’ovocytes) donne ses ovocytes à une autre femme (receveuse) pour l’aider à concevoir dans le cadre d’un traitement de reproduction assistée.

Le don d’ovocytes englobe la technologie moderne et des connaissances avancées en biologie, génétique et fertilité pour aider les individus et les couples infertiles à fonder une famille.

Le don d’ovocytes est une technique de procréation assistée qui ne cesse de gagner en popularité. Ce traitement de fertilité offre une voie alternative à la parentalité pour les patients qui ne peuvent pas avoir de bébé autrement.

Le don d’ovocytes Chypre est une option viable pour les femmes atteintes de maladies héréditaires, les femmes qui ont subi plusieurs échecs de cycles de FIV, les femmes souffrant d’insuffisance ovarienne et les femmes ayant un stade avancé d’endométriose. Une autre raison d’utiliser un donneur d’ovocytes est la diminution de la réserve ovarienne (nombre d’ovocytes dans les ovaires) chez les femmes âgées.

Le don d’ovocytes à Chypre, comment ça se passe ?

Toutes les donneuses et receveuses potentielles doivent subir un processus de sélection approfondi pour s’assurer qu’elles sont de bonnes candidates. Une fois l’appariement est fait entre et la receveuse a trouvé le profil de sa donneuse, le processus de don d’ovocytes peut commencer.

Voici un aperçu du processus de don d’ovocytes :

Demande et sélection de la donneuse d’ovocytes

Toutes les donneuses d’ovocytes potentiels doivent d’abord remplir un formulaire médical. Les candidates sont interrogées et reçoivent de plus amples informations concernant le processus de don d’ovocytes. À ce stade, les candidates auront l’occasion de discuter de toute question ou préoccupation elles avaient sur le don d’ovocytes avec notre équipe.

Les candidates subissent une évaluation psychologique et physique avant de passer à l’étape suivante. L’évaluation psychologique permet de s’assurer que les donneuses d’ovocytes sont parfaitement conscientes de leur rôle dans le processus. L’évaluation physique permet de mesurer leur réserve ovarienne et leur niveau de fertilité.

Jusqu’à 10% des donneuses potentielles d’ovocytes passent à la deuxième étape. Seulement 1-4% de tous les candidates réussissent l’évaluation. Parmi les raisons de disqualification du don d’ovocytes : l’âge de la donneuse d’ovocytes, l’IMC, les maladies génétiques, d’autres problèmes médicales susceptibles d’affecter leur fertilité, etc. Les autres raisons sont liées à leur historique de maladies infectieuse à savoir l’hépatite, la syphilis, la gonorrhée et la chlamydia, etc.

Donneuses d’ovocytes – appariement de la donneuse

Lorsqu’un couple décide d’utiliser une donneuse d’ovocytes à Chypre, il peut sélectionner une donneuse de notre base de données. L’anonymat entre la donneused’ovocytes et la receveuse est garanti. L’appariement est basé sur l’évaluation médicale et les attributs physiques des donneuses et des receveuses. Pour la plupart des patients, il est très important que la donneuse d’ovocyte ait des attributs physiques similaires à ceux de la receveuse.

Une fois l’appariement terminé, la donneuse d’ovocytes peut commencer la stimulation ovarienne et la receveuse peut commencer de prendre les suppléments hormonaux pour préparer son utérus au transfert d’embryon.

 

La Stimulation ovarienne

Une fois tous les tests effectués, les deux partis signent un contrat légal et la donneuse d’ovocytes commence ainsi à prendre les médicaments pour préparer ses ovaires à la ponction des ovocytes. Au cours de cette étape, des tests sanguins et des échographies réguliers sont effectués pour surveiller la croissance et le développement des ovocytes. Le médecin peut changer le protocole d’administration des médications de la donneuse d’ovocytes.

 

Préparation de la muqueuse utérine

Entre temps, la receveuse commencera à préparer son utérus pour le transfert d’embryon. La création d’un environnement utérin favorable est cruciale pour la réussite du cycle de réception des donneuses d’ovocytes. Pour cela, la bénéficiaire prendra des médicaments pour l’aider à préparer sa muqueuse utérine pour l’implantation. La muqueuse utérine doit être épaisse d’au moins 7 mm. Dans de rares cas, certaines patientes éprouvent des difficultés à atteindre l’épaisseur utérine optimale, dans ce cas un traitement adéquat est prescrit.

 

Ponction des ovocytes

Lorsque l’échographie montre que les ovocytes de la donneuse ont atteint la maturation, nous fixons la date de la ponction des ovocytes à notre clinique à Chypre du Nord. Peu de temps avant la ponction, la donneuse recevra une injection finale qui déclenchera l’ovulation chez la donneuse. Deux jours plus tard, les ovocytes matures de la donneuse seront prélevés par aspiration ovarienne trans-vaginale. Ce processus prend environ 15 minutes.

 

Fécondation des ovocytes

Les ovocytes obtenus sont fécondés avec le sperme du partenaire ou du donneur via l’ICSI. L’ICSI est une méthode avancée d’insémination qui utilise des dispositifs de micromanipulation pour injecter un seul spermatozoïde dans chaque ovocyte. Si vous utilisez des spermes frais, le partenaire doit fournir un échantillon de sperme le jour même où la ponction des ovocytes est effectuée. Les ovocytes fécondés (embryons) sont incubés dans notre laboratoire et classés selon leur qualité dans les trois à cinq prochains jours.

 

Transfert d’embryon

Les embryons sont transférés dans l’utérus de la mère receveuse le J3 ou le J5 après la fécondation. Le transfert d’embryons au jour 5 est appelé transfert de blastocystes. Certains centres de FIV préfèrent le transfert de blastocystes car cela peut augmenter les taux de réussite de grossesse et minimiser le risque de grossesses multiples.

 

Suivi post-transfert

La donneuse d’ovocytes devra avoir un suivi post-ponction pour s’assurer qu’elle se remet de la stimulation ovarienne et de la récupération des ovocytes. Dans la plupart des cas, les donneuses d’ovocytes retournent à leur vie normale dans un jour ou deux après la ponction des ovocytes. Le don d’ovocytes prend 3 à 5 semaines pour la plupart des donneuses d’ovocytes.

Environ deux semaines après le transfert d’embryon, la receveuse devra effectuer un test de grossesse. Si les résultats du test sont positifs, la patiente sera référée à un obstétricien pour des soins prénatals.

 

Risques liés au don d’ovocytes

Le don d’ovocytes est une procédure simple. Le seul risque de don d’ovocytes est le syndrome d’hyperstimulation ovarienne (SHO). Le SHO survient lorsque les ovaires de la donneuse produisent trop d’ovocytes. Les symptômes du SHO comprennent des difficultés à respirer, une prise de poids rapide, des douleurs à l’estomac et des vomissements. Toutes les donneuses sont surveillées régulièrement pour éviter toute complication associée à la stimulation ovarienne.

 

 Répercussions juridiques sur les donneuses d’ovocytes

Les donneuses d’ovocytes à Chypre sont tenues de signer un contrat avec le bénéficiaire avant le début du processus de don d’ovules. Le contrat garantit que les donneuses n’ont aucun droit ni aucune responsabilité légale sur les enfants qui en résultent. La femme qui donne naissance à l’enfant sera la mère légale du bébé. Les donneuses d’ovules à Chypre ne sont pas autorisées à donner plus de 5 fois au cours de leur vie. L’âge maximum d’une donneuse est de 28 ans.

 

Conclusion

Le don d’ovocytes à Chypre permet aux femmes infertiles et aux femmes souffrantes d’une insuffisance ovarienne de devenir des mères biologiques. Ce programme peut également aider les femmes célibataires, les couples hétérosexuels et de même sexe à fonder leur propre famille. La FIV améliore les chances des femmes atteintes de maladies héréditaires d’avoir des enfants sains et biologiques. Les patientes potentielles devraient donc évaluer les informations, et leur situation personnelle, et demandé conseil à des spécialistes de la FIV pour les aider à prendre la meilleure décision.

 

Ressources :

www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15243002